Accueil >> Actualités >> Un éco-pavé dans la mare des Îlots de Chaleur

Un éco-pavé dans la mare des Îlots de Chaleur

Le projet FRESH-ECOPAVERS piloté par l’ESITC Caen, en partenariat avec l’ESITC Paris, la ville d’Alençon dans l’Orne et l’Agence Parisienne du Climat, s’attaque au phénomène des « Îlots de Chaleur » qui touche les grandes villes. Le but consiste à développer des revêtements vertueux capables de limiter le stockage de l’énergie solaire et la constitution de bulles de chaleur au cœur des grandes cités – avec des températures jusqu’à 10 °C supérieures aux zones rurales environnantes. L’éco-pavé participera à l’adaptation de l’espace urbain, pourra apporter une réponse aux contraintes du réchauffement climatique, au même titre que la création d’espaces verts et la végétalisation des toits et des bâtiments. Les travaux porteront sur l’optimisation des revêtements de pavés drainants à base de coproduits coquilliers brevetés dès 2015 par l’ESITC Caen. La propriété de rétention d’eau de ce matériau, conçu initialement pour améliorer l’évacuation des précipitations et prévenir les risques d’inondations, devrait être en mesure de restituer la fraîcheur du sol en condition de forte chaleur et créer des îlots de fraîcheur. L’ESITC Caen et ses partenaires vont s’attacher à mieux comprendre le fonctionnement des pavés poreux dans la gestion de la chaleur, à l’échelle des laboratoires, puis à travers des réalisations pilotes implantées sur le territoire de la Vallée de Seine. Ces dernières permettront, grâce à des instrumentations techniques, d’étudier le fonctionnement et le gain apporté par les éco-pavés en termes de restitution de fraîcheur sur deux projets pilotes : un projet sur Caen La Mer et un projet sur la Ville d’Alençon. Le projet témoigne par ailleurs des engagements de l’ESITC Caen en faveur de l’économie circulaire puisqu’il répond à une demande locale de recyclage des coquillages disponibles en grandes quantités sur le littoral normand. Les équipes du laboratoire de l’école se sont ainsi attachées à imaginer un matériau remplaçant les graviers utilisés habituellement par des déchets coquilliers.

Photo : ©ESITC Caen – 1er chantier test à base d’éco-pavés