Accueil >> Actualités >> Stratégie nationale de gestion des risques d’inondation
Vigicrues

Stratégie nationale de gestion des risques d’inondation

Un habitant sur quatre et un emploi sur trois sont potentiellement exposés aux risques d’inondation. Les événements qui ont durement touché les territoires ces dernières années montrent la nécessité de développer, dans le domaine des risques, une politique de prévention plus systématique notamment dans la construction et l’aménagement.

Cinq ateliers nationaux « territoires en mutation exposés à un risque » ont été lancés en 2013, avec le ministère en charge du logement, pour faire émerger dans plusieurs territoires des solutions d’urbanisme et d’aménagement très concrètes afin de mieux construire et vivre dans des zones exposées aux risques. Le Grand prix d’aménagement : « Comment mieux bâtir en terrains inondables constructibles » a été lancé le 16 janvier 2015. Ce grand prix vise à promouvoir les projets innovants pour rendre les habitants moins vulnérables aux risques d’inondation dans le cadre de projets d’aménagement. 12 plans de gestion des risques d’inondation (PGRI) sont élaborés en association avec l’ensemble les élus, collectivités, associations aideront dès 2015 à préserver les vies humaines et maintenir l’attractivité et la compétitivité des territoires face aux inondations en métropole et en outre-mer. Sur les 122 TRI, (territoires à risque important d’inondation), des stratégies locales de gestion du risque inondation seront élaborées par les collectivités avec l’appui de l’Etat d’ici à fin 2016. Au 20 février 2015, ce sont 96 Programmes d’Actions pour la Prévention des Inondations (PAPI) qui ont été labellisés, représentant pour 1,25 Milliard d’euros d’études, de travaux et d’actions avec un soutien financier de l’Etat de 495 millions d’euros pour accompagner les collectivités qui portent ces projets. Les PAPI permettent de conduire sur un bassin de risque pertinent un ensemble cohérent d’actions de prévention, de la connaissance à la prévision, de l’alerte à la gestion de crise, de la réduction de la vulnérabilité aux ouvrages de protection, de l’information préventive à la culture du risque.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *