Accueil >> Actualités >> Service civique « transition énergétique, climat et biodiversité »
Service civique

Service civique « transition énergétique, climat et biodiversité »

Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, et Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, annoncent la création d’un grand programme national de service civique sur la transition énergétique, le climat et la biodiversité.

Pour la transition énergétique, les missions des jeunes en service civique concerneront l’animation territoriale et la sensibilisation des habitants, des entreprises, des administrations, des élèves et des étudiants aux enjeux et objectifs de la transition énergétique.
Il s’agit notamment de promouvoir l’intégration des énergies renouvelables, les économies d’énergie dans le bâtiment, dans les transports et dans les modes de vie, le développement d’une économie circulaire et socialement responsable, la valorisation des ressources locales, le traitement des déchets, et l’éco-citoyenneté.

Les missions seront déployées prioritairement au sein des 212 « territoires à énergie positive pour la croissance verte », et des 58 « territoires zéro déchet, zéro gaspillage » lauréats des appels à projets du ministère de l’Ecologie. Les communautés de travail régionales qui réunissent la direction régionale de l’ADEME, la DREAL, et ¬ñ s’il le souhaite – le conseil régional autour du préfet de région sont les relais locaux des territoires à énergie positive pour la croissance verte.
Les quartiers prioritaires de la politique de la ville et les ensembles d’habitat social feront également l’objet de missions dédiées à la transition énergétique. Des partenariats seront notamment recherchés en ce sens avec les collectivités locales et les bailleurs sociaux.
L’ADEME apportera son concours technique à la définition et au suivi des missions, l’Agence du service civique pilotera l’encadrement administratif et assurera le financement des indemnités des volontaires, et le ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’Energie mettra à disposition ses outils pédagogiques et prendra en charge les coûts spécifiques induits par ces missions.

Les deux autres chantiers prioritaires sont l’engagement national pour le climat et la préservation de la biodiversité et des paysages.
Le service civique a pour objectif de mobiliser la jeunesse pour répondre à l’ampleur de nos défis sociaux et environnementaux, et de proposer aux jeunes de 16 à 25 ans un cadre d’engagement dans lequel ils pourront murir, gagner en confiance en eux, en compétences, et prendre le temps de réfléchir à leur propre avenir, tant citoyen que professionnel. Concrètement, il s’agit :
– d’un engagement volontaire de 6 à 12 mois pour l’accomplissement d’une mission d’intérêt général ;
– pouvant être effectué auprès d’organismes à but non lucratif ou de personnes morales de droit public ;
– donnant lieu au versement d’une indemnité prise en charge par l’Etat de 467,34 euros, et d’un soutien complémentaire, en nature ou argent, pris en charge par l’organisme d’accueil de 106,31 euros ;
– et ouvrant droit à une protection sociale complète.

En 2015, 70 000 jeunes seront accueillis en service civique, soit un doublement des effectifs par rapport à l’année 2014. En 2016, ce sont 150 000 voire 170 000 jeunes qui pourraient effectuer un service civique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *