Accueil >> Vidéo >> 7e Congrès national du Bâtiment Durable >> Rénovation énergétique et ancrage dans les territoires
Rénovation énergétique et ancrage dans les territoires

Rénovation énergétique et ancrage dans les territoires

Intervants :
  • Marjolaine Meynier-Millefert – Députée de l’Isère, Co-animatrice du Plan de Rénovation Energétique des Bâtiments
  • Philippe Pelletier – Président, Plan Bâtiment Durable
Marjolaine Meynier-Millefert : "Le secteur du bâtiment en France c'est environ la moitié de la consommation d'énergie et environ 1/4 des gaz à effet de serre. Dans les objectifs climatiques du Plan de Rénovation Energétique des Bâtiments, nous avons l'objectif d'arriver en 2050 à un parc qui soit zéro énergie, zéro carbone sur la partie rénovation. Aujourd'hui, on sait que les travaus ne sont pas déclenchés par des soucis d'efficacité énergétique et l'étude de l'ADEME le montre. Et "FAIRE" est présent pour augmenter le chiffre des 25% annoncé par l'ADEME, "FAIRE" permet de faire avec c'est-à-dire d'identifier tous les partenaires et dispositifs existants que les gens ont du mal à identifier pour savoir comment on va vers la rénovation énergétique. Et cette marque permet de faire coexister ce qui existait avec ce projet commun. On ne fera pas de rénovation énergétique massive sans l'implication des territoires et on a besoin de leur créativité, leurs initiatives, leur pragmatisme." Philippe Pelletier : "L'étude de l'ADEME nous dit que 25% des ménages ont comme levier de leur action l'objectif de rechercher des économies d'énergie, c'est plus que je ne l'imaginais. Nos ressort pour la prise de décision sont multiples, il y a peu de gens qui se réveillent en souhaitant effectuer des travaux énergétiques, la raison c'est plutôt réparer un équipement, adapter le logement etc et c'est à ce moment qu'on embarque la rénovation énergétique. La signature commune "FAIRE" elle répond à 2 raisons : mettre un peu d'ordre dans ce foisonnement des services aux ménages, de l'information, de l'accompagnement pour regrouper sous une signature commune toutes ces actions assez différentes sur le territoire. Et la seconde raison, est de proposer de s'engager pour "FAIRE" en acceptant de dire leur engagement (signature d'une charte d'engagement). Plan Bâtiment Durable a été inventé il y a presque 10 ans pour mettre en réseau tous ceux qui, à des titres divers, trouvaient intérêt à la recherche de bâtiments durables, à construire, a rénover, à gérer, à financer."

Voir aussi

Les Règles Professionnelles Toitures et Terrasses Végétalisées actualisées