Accueil >> Actualités >> Patrimoine et art macabre : un colloque dont le programme n’a rien de squelettique

Patrimoine et art macabre : un colloque dont le programme n’a rien de squelettique

Dans le cadre de la mise en valeur de l’aître de Brisgaret, dont les travaux de restauration ont été récemment présentés dans Atrium Construction, le service culturel de Montivilliers, en collaboration avec Montivilliers Hier Aujourd’hui Demain, le Centre Havrais de Recherches Historiques et Danses Macabres d’Europe, organise les 8 et 9 novembre 2013 un colloque sur l’art macabre en Europe médiévale. Les grandes épidémies des 14e et 15e siècles ont donné une nouvelle vision de la mort, plus atroce et plus terrible. Cette peur est à l’origine des motifs macabres tels que les figures de squelettes munis de faux ou les danses des morts emmenant les vivants vers l’Au-delà. Présents à l’aître de Brisgaret ces représentations témoignent de l’omniprésence de la mort au quotidien. Durant deux journées d’étude, des spécialistes de l’art macabre, universitaires et passionnés, interviendront sur la naissance et l’expansion de ce thème littéraire et iconographique. Le programme est dense. Les communications seront ponctuées par la visite de l’aître et de l’abbaye de Montivilliers.

Voir aussi

Paroles de spécialistes : Bim et modélisation du patrimoine

Pour la cinquième émission du Bim Café sur bati-journal.tv, Stéphane Miget, rédacteur en chef du magazine Planète Bâtiment, reçoit Christophe Lheureux, directeur délégué à la maîtrise d’ouvrage chez Immobilière 3F, et Serge Ourties, P-DG de la société Labeo, pour parler de Bim et de modélisati...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *