Accueil >> Actualités >> Passoires thermiques : la rénovation complète et performante de 600 000 logements par an est souhaitable et possible !

Passoires thermiques : la rénovation complète et performante de 600 000 logements par an est souhaitable et possible !

Xavier Lemoine, Maire de Montfermeil et Vice-Président de la Métropole du Grand Paris, vient de rendre les conclusions d’une étude réalisée par l’Institut négaWatt, en partenariat avec la SEM Énergies Posit’if. Cette étude prend le contrepied des préjugés actuels et démontre que la rénovation complète et performante (niveau BBC-Rénovation), aujourd’hui malheureusement marginale, ouvre un nouveau modèle économique qui la rend accessible aux 5,6 millions de ménages en précarité énergétique. Ce modèle économique, « l’équilibre en trésorerie », revient à transformer des dépenses de chauffage en mensualités de prêt d’un montant équivalent, donc en emplois locaux, en donnant accès à un logement confortable, sain, économe et revalorisé sur le marché immobilier. En optimisant les dispositifs financiers actuels, l’Etat pourrait soutenir la rénovation complète et performante de plus de 600 000 logements par an (contre à peine quelques milliers aujourd’hui). Ce rythme permet de tenir l’objectif d’un parc bâti français intégralement rénové à un niveau performant d’ici 2050.

Les porteurs de l’étude lancent un appel aux acteurs de la rénovation énergétique pour passer à l’action et lancer rapidement un ou des pilotes opérationnels pour lever les freins à la rénovation complète et performante, en déployant 4 innovations :

La création d’une offre locale de rénovation complète et performante basée notamment sur des « groupements d’artisans » locaux, formés sur chantiers réels aux techniques performantes et à la maîtrise des coûts de travaux ; l’absence de ces offres condamne aujourd’hui les ménages à des travaux partiels inadaptés et risqués.

Le remplacement des centaines d’aides actuelles par un unique prêt bonifié (type prêt à taux zéro) dont les mensualités sont égales ou inférieures à la facture de chauffage avant travaux : l’Offre Unique de Financement. Autre innovation majeure, l’étude propose l’attachement à la pierre de ce prêt, ce qui permet à tous d’accéder au financement de sa rénovation grâce à l’allongement de la durée de prêt et donc la baisse de la mensualité de prêt.

Le suivi et le contrôle systématique de la performance de chaque rénovation par un « tiers de confiance qualité ». Ce contrôle, indispensable pour garantir l’équilibre en trésorerie, est rendu possible par des tests simples et peu coûteux conduits sur chaque maison rénovée, ce que permet la rénovation complète et performante.

Un accompagnement rapproché des ménages par un « tiers de confiance de proximité », porté à court terme par les plateformes de rénovation, mises en place par les collectivités locales et formées pour aider à la décision de travaux de rénovation complète et performante.

Le déploiement de ces innovations permet de sortir les ménages français de la précarité énergétique de façon pérenne, en divisant par 4 à 8 leurs consommations de chauffage. Par ses dimensions économiques, sociales, environnementales et industrielles, ce chantier constitue un axe majeur pour atteindre d’ici 2022 les objectifs ambitieux du Gouvernement en matière de lutte contre la précarité énergétique.