Accueil >> Actualités >> Nouveau numéro du magazine Planète Bâtiment

Nouveau numéro du magazine Planète Bâtiment

Rénover, enfin (?)  

Y aurait-il un changement d’échelle, une réelle prise de conscience de nos gouvernants ? Il aura fallu une crise sanitaire sans précédent et les recommandations de la Convention citoyenne sur le climat, elles-mêmes issues d’une crise sociale sans précédent, pour que les pouvoirs publics s’engagent avec force, semble-t-il cette fois-ci, dans la rénovation énergétique des bâtiments. Ne boudons pas notre plaisir : on avance et, apparemment – malgré les jéré-miades des cassandres de tout poil –, avec des moyens. Au moins 5 milliards (1), peut-être un peu plus, seront consacrés au bâtiment et au logement(2). L’ouverture de l’aide à tous les Français, propriétaires occupants, bailleurs et syndicats de copropriété en 2021, est une très bonne nouvelle pour se mettre en ordre de bataille – le vocabulaire militaire est à la mode – et répondre aux engagements de notre pays sur le climat (accord de Paris sur le climat et le réchauf-fement climatique). C’est aussi une très bonne nouvelle pour le secteur de la construction qui trouve, là, des opportunités de croissance verte, pourvoyeuse d’emplois. Reste à se retrousser les manches…

(1) Chiffre repris de l’audition d’Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, en Commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale le 21 juillet 2020.
(2) À l’heure où ces lignes sont écrites (fin juillet), le gouvernement a proposé un budget de plus d’1 milliard d’euros pour janvier 2021, dédié à l’aide publique Ma Prime Rénov’. Soit en légère hausse par rapport à 2019, avec 350 millions d’euros pour Ma Prime Rénov’ et près de 400 millions d’euros pour le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Sachant que le budget 2019 a été augmenté de 100 milliards d’euros dans le cadre du PLFR (projet de loi de finances rectificative) 2019 pour motif de crise sanitaire, et qu’un quart de ce budget sera consacré à la transition énergétique, principalement au logement (5 milliards environ) et à la mobilité.