Accueil >> Actualités >> Les escroc fragilisent le marché de la rénovation et les aides associées

Les escroc fragilisent le marché de la rénovation et les aides associées

Energie-Climat ADEME

La FFB alerte sur les dérives constatées depuis que les pouvoirs publics ont intégré les offres à 1€ comme politique de rénovation énergétique. Elles dévalorisent les travaux et permettent à des escrocs de capter à bon compte les Certificats d’Économie d’Énergie associés en bâclant les travaux. C’est ce qu’il vient de se passer avec l’Isolation Thermique par l’Extérieur à 1€ mise en place en 2020. Pour palier à ça, le gouvernement a modifié les critères de MaPrimeRénov’, nouveau dispositif qui n’a pas sept mois d’existence ! Depuis le 15 juillet, le montant de l’aide pour les travaux d’ITE a été abaissé à 60 €/m² pour les ménages modestes et 75 €/m² pour les ménages très modestes (contre respectivement 75 €/m² et 100 €/m² auparavant). De plus, la surface éligible de murs isolés se trouve dorénavant limitée à 100 m² par opération. Pour Olivier Salleron, le nouveau Président de la FFB, « ces dispositions pénalisent avant tout les ménages modestes et les entreprises qui travaillent bien. En revanche, elles ne règlent pas le problème de fond, puisque les intermédiaires peu scrupuleux bénéficieront toujours des CEE, qui suffisent à financer une intervention de piètre qualité. En outre, ce rabotage introduit à nouveau de l’instabilité dans le principal mécanisme public de soutien à la rénovation énergétique. Il tombe au plus mal, alors que MaPrimeRénov’ peine à monter en puissance, et brouille le message du gouvernement qui annonce depuis plus d’un mois un grand plan de rénovation énergétique. »