Accueil >> Actualités >> Les artisans sur la voie du numérique

Les artisans sur la voie du numérique

Plateau TV « Bâtiment performant », présenté par Stéphane Miget

Sujet : Les artisans sur la voie du numérique

Intervenants : Sabine Basili, vice-présidente de la Capeb
Fabien Le Quellec, coordinateur Les Compagnons du Devoir
Igor Rapeneau, responsable marketing chez GRDF
Guillaume de Maussion, P-DG, PNAB

Sabine Basili – La Capeb, organisation professionnelle, représente les 400 000 entreprises artisanales du bâtiment. La confédération nationale regroupe 95 Capeb départementales. Nous sommes à l’ère de multiples mutations énergétiques sociétales, économiques, numériques, et cette dernière est inéluctable puisqu’aujourd’hui le numérique s’invite à tous les niveaux de l’entreprise : dans la gestion d’un chantier, dans les modes de commercialisation et de consommation de nos clients.

Guillaume de Maussion – L’artisan est sur la voie du numérique, mais les clients aussi. Aujourd’hui, nous sommes dans une phase où, au-delà des outils mis à disposition des artisans, il faut pouvoir fiabiliser la relation entre les clients et ces mêmes artisans. La plateforme 360travaux – on parle de 360 car on fait le tour du bâtiment – aide le particulier à choisir le bon artisan dans tous les corps de métiers et l’accompagne jusqu’à la réception du chantier.

Fabien Le Quellec – Les Compagnons du Devoir est un centre de formation d’à peu près 10 000 apprenants par an dans trente métiers et dix filières. Nous essayons de donner à nos apprenants le plus d’informations possible sur le numérique, mais aussi aux entreprises que nous formons en sachant que le numérique va concerner la conception, la communication, le management, la gestion de production, et va toucher différemment l’entreprise selon son secteur d’activité ou le nombre de salariés… C’est donc tout un enjeu finalement d’individualiser cet accompagnement dans la mutation.

Igor Rapeneau – Nous sommes imprégnés de numérique constamment et nous voyons que cela arrive au niveau de l’entreprise. Nous avons besoin d’être formés, préparés pour fournir des services adaptés à nos clients. GRDF a mené une étude à destination des bureaux d’études. Chaque année, un observatoire, lancé par le Plan transition numérique dans le bâtiment, suit l’appropriation du Bim par les entreprises. GRDF a souhaité se focaliser sur les bureaux d’études thermiques pour voir comment ils s’étaient investis, quelles étaient leurs pratiques Bim, et a donc lancé cette étude l’année dernière.