Accueil >> Actualités >> L’énergie d’un parking permet de chauffer un bâtiment l’hiver

L’énergie d’un parking permet de chauffer un bâtiment l’hiver

Le Département de l’Hérault a réalisé un nouveau bâtiment à énergie positive exemplaire et innovant, qui multiplie les dispositifs techniques d’économie et de production d’énergie. Accueillant les services des routes et des forestiers sapeurs, cette construction associe panneaux photovoltaïques, sondes géothermiques et bénéficie pour l’enrobé de son parking du système de « route à énergie positive » Power Road d’Eurovia, utilisé pour la première fois en France dans un bâtiment tertiaire.

En été, une chaussée peut atteindre 60°C en surface et 40°C sur ses 10 premiers centimètres : l’essence même du procédé expérimenté à Olonzac consiste donc à récupérer cette énergie générée par le rayonnement solaire sur des enrobés, au plus près des besoins, pour contribuer au chauffage des nouveaux bâtiments. La couche supérieure de la chaussée dans la cour des bâtiments devient alors un échangeur thermique constitué de tubes dans lequel circule un fluide caloporteur. Dans la logique de « circuit court d’énergie », l’énergie solaire thermique captée par les enrobés est emmagasinée sous forme de calories dans le sous-sol par le biais de sondes géothermiques profondes.

Dès que le soleil brille, via un système de pompe à chaleur, cette énergie issue du rayonnement solaire sur les enrobés est soit réutilisée directement vers le bâtiment, soit emmagasinée sous forme de calories dans le sous-sol par le biais de puits géothermiques profonds. L’hiver, elle est ensuite récupérée et distribuée pour les besoins de chauffage ou de production d’eau chaude. Ce système utilisant Power Road permet de booster la production de chauffage et d’améliorer le rafraichissement du bâtiment technique. Ce procédé innovant va faire l’objet d’une évaluation pendant 2 ans, à travers une convention tripartite de suivi passée entre Eurovia, le CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) et le Conseil départemental de l’Hérault.