Accueil >> Produits >> Construction >> Le rupteur de pont thermique DFi fait peau neuve

Le rupteur de pont thermique DFi fait peau neuve

Le rupteur de pont thermique DFi de Schöck fait peau neuve en matière thermique, fort d’un nouveau corps isolant, du Néopor® (alliage de styrène et de graphite de granit) en lieu et place du polystyrène expansé. Cette évolution s’accompagne d’une meilleure conductivité thermique puisqu’il passe d’un lambda de 0.035 w/m.K à 0.031 w/m.K. L’innovation porte aussi sur un nouveau positionnement des aciers inox du Rutherma DFi, conférant un triple intérêt. D’abord structurel, car la conséquence directe est d’augmenter ses efforts tranchants de 22 % ainsi que la reprise des moments jusqu’à 83 %. Puis thermique, puisque le nombre d’aciers inox a été réduit sur sa longueur d’1 mètre, sachant que moins d’aciers se traduit par moins de conductivité thermique, donc plus de performance thermique. Enfin, le DFi se prévaut d’un faible poids en carbone (kilo de CO2/Ml), grâce à la faible densité de ses armatures en inox. En cours de validation, une FDES devrait bientôt figurer dans la base INIES.