Accueil >> Vidéo >> 7e Congrès national du Bâtiment Durable >> Interview d’Eric Fournier, Vice-président Région Auvergne-Rhône-Alpes
Interview d’Eric Fournier, Vice-président Région Auvergne-Rhône-Alpes

Interview d’Eric Fournier, Vice-président Région Auvergne-Rhône-Alpes

Intervenant : Eric Fournier – Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Délégué à l’Environnement, Développement Durable et Énergie Eric Fournier : « La région est chef de file depuis quelques années sur la thématique climat air énergie ce qui fait que ce congrès national du bâtiment durable est au centre de nos préoccupations. Nous savons qu’il faudra être plus économe en énergie demain et dans les différentes secteurs comme le bâtiment, les transports, l’industrie. Le bâtiment est un secteur qui consomme énormément d’énergie et sur lequel on a pas encore fait le lien entre la qualité de l’ingénierie et de l’innovation existantes et la massification au niveau des productions ou des rénovations de logements.  Si on parle du bâtiment, l’innovation est bien au rendez-vous, on sait qu’on a en régions des entreprises, des ingénieurs, des corps de métiers qui sont en phase avec tout ce qui se fait de mieux en matière d’innovation et de technologie. Exemple à Grenoble, où a eu lieu la pose de la première pierre d’un démonstrateur qui comptera 62 logements (dans 2 ans) qui seront autonomes à 70% en énergie et en eau. Quand on sait que 70 à 80% des bâtiments vendus ou loués actuellement en région sont en-dessous de la classe C (étiquette énergétique) ; on voit que la marge de progression est énorme. On doit aller plus vite, on le voit avec le faible taux de pénétration qu’on a actuellement avec les politiques de rénovation par exemple. On est trop lent par rapport à l’urgence climatique. En région, on va investir là dessus mais il faut que les collectivités locales, les maitres d’ouvrage suivent cette innovation, acceptent ces données. Et qu’en amont, l’état donne une lisibilité qui n’existe pas sur les mesures fiscales, d’incitation vers l’éco conception, l’éco construction.  Nous essayons de nous appuyer sur les territoires c’est-à-dire sur l’intercommunalité, les OPCI et les plateformes territoriales de rénovation. Il faut qu’on anime un réseau territoriale qui permet de dire « vous pouvez bénéficier de tel type d’aide ». Il faut rajoute l’écoconditionnalité à l’aide publique. » 

Voir aussi

Les Règles Professionnelles Toitures et Terrasses Végétalisées actualisées