Accueil >> Actualités >> Façades bois préfabriquées pour rénovation thermique d’un collège
chantier rénovation

Façades bois préfabriquées pour rénovation thermique d’un collège

Le collège Paul Gauguin à Cordemais est l’un des plus énergivores du département de la Loire-Atlantique. Le Conseil Général du département a souhaité une amélioration des performances énergétiques de ce bâtiment notamment par le biais d’une isolation des façades et un remplacement des menuiseries extérieures.

Les entreprises du Groupe Bonnin Charbonneau, LCA – Les Charpentiers de l’Atlantique -, spécialiste de la construction bois et HCL HABITAT, spécialiste de l’aménagement intérieur/extérieur, ont été choisies pour les lots bois et menuiserie de ce chantier, par l’agence d’architecture nantaise ATHENA. LCA a su transformer les contraintes d’une rénovation en site occupé en éléments positifs avec la pré-fabrication des façades extérieures en ossature bois pré-isolées. Ce procédé technique permet un gain de temps très important à la fabrication et une pose sur site très rapide. L’entreprise est allée encore plus loin pour réduire le temps passé sur chantier. LCA, en collaboration avec HCL HABITAT, a pré-installé en atelier, directement sur les modules bois, l’ensemble des menuiseries et coffres de volets de ce chantier. Une fois livrés sur chantier et après les réglages d’aplombs réalisés, les modules bois pré-fabriqués sont posés avec une grue puis fixés à la façade entre eux.

Jean-Maxime Boyer de l’agence ATHENA Architectes, parle du projet architectural de cette rénovation : « D’un point de vue architectural, le projet de rénovation énergétique se concentre sur les façades et les menuiseries. Le but est de venir mettre en place un complexe de modules en ossature bois comprenant l’isolation et les menuiseries pour limiter les interventions sur site et les nuisances. Esthétiquement, l’idée est de rajeunir ce collège en lui donnant un aspect plus contemporain. Le bardage vertical en panneau composite permet de dynamiser les façades et de « casser » l’aspect répétitif des volumes des salles de classe. Un alignement du bardage avec les montants des nouvelles menuiseries permet d’avoir un dessin calepiné des façades, tout en disposant des panneaux de dimensions aléatoires pour éviter l’impression de répétitivité ».

Voir aussi

Un groupe de travail « rénovation des logements » créé par le Plan Bâtiment Durable

Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable, a confié à Frédéric Denisart et Jean-Pascal Chirat …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *