Accueil >> Actualités >> Etude autour de la transformation numérique du bâtiment

Etude autour de la transformation numérique du bâtiment

FINALCAD et le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger ont publié une étude sur la transformation numérique des chantiers sous l’angle des data. Le secteur de la construction s’attend à une croissance de 73 % d’ici à 2030. Le coût du gaspillage représente 25 à 30 % du budget global d’un chantier. Grâce aux data, ces problèmes sont traités en amont et peuvent être évités. Une enquête montre que les écarts de productivité atteignent des sommets. Pour un chantier donné, par exemple, des écarts de productivité de l’ordre de 50% ont été observés entre deux équipes envoyées sur site au même moment pour réaliser les mêmes tâches. Sur deux chantiers différents cet écart peut même atteindre 500%. Un ratio de productivité de 1 à 6 ouvre des perspectives de gains de productivité gigantesques. Cette technologie permet de réduire le budget et de respecter les délais de livraison. Les data sont aussi un moyen d’augmenter la productivité de la main d’œuvre. En anticipant les défauts à venir, les ouvriers ont d’emblée le bon geste sur le chantier. Des économies jusqu’à 4h par ouvrier et par jour sont possibles. La transformation digitale du secteur demande une main d’œuvre qualifiée et formée aux nouveaux usages numériques, mais également de se doter d’équipements de pointe (tablettes, smartphones, drones…) capables de collecter des données qui s’avèreront précieuses pour l’entreprise. Néanmoins, ces données restent inopérantes si l’entreprise ne dispose pas de logiciels suffisamment performants pour les extraire et les traiter. La transformation digitale n’est pas que technologique, elle est surtout humaine. On estime à 85 % la part des collaborateurs qui travaillent chaque jour sur le terrain. Changer les pratiques installées demande du temps, de la présence et de la répétition.

https://www.finalcad.com/etude-roland-berger