Accueil >> Actualités >> De la centrale ENR au consommateur

De la centrale ENR au consommateur

Plateau TV « ENR & Territoires », présenté par Thomas Blosseville 

Sujet : ENR : de la centrale au consommateur


Intervenants : Aziz Ouaabi, responsable Innovation à la Direction transition énergétique et innovation, Compagnie nationale du Rhône
Manon Dirand, directrice commerciale, BeeBryte

Aziz Ouaabi – La Compagnie nationale du Rhône (CNR) est concessionnaire du Rhône depuis 1934. Ce titre, nous l’avons aménagé sur plusieurs missions : production d’énergies renouvelables à travers l’hydroélectricité, promotion de la navigation et développement des usages agricoles et de l’irrigation. Ce sont trois missions solidaires entre elles qui font de CNR un modèle assez unique en France et dans le monde, avec un vrai équilibre entre des émissions industrielles et des missions d’intérêt général qui se traduisent dans l’actionnariat de la société. Ce dernier est mixte, public et privé, mais également dans les missions réalisées au quotidien.
Nous produisons près de 25 % de la production hydroélectrique française et, depuis une dizaine d’années, nous avons commencé à développer d’autres énergies renouvelables telles que l’éolien et le photovoltaïque. La CNR, c’est 600 MW d’éolien et 80 MW de photovoltaïque installés.

Manon Dirand – BeeBryte a été fondé en 2015. Nous sommes situés à Lyon et à Singapour. Notre ambition et notre corps de métier est d’apporter de l’intelligence sur l’énergie aux consommateurs afin de leur permettre de consommer une électricité plus verte et moins chère. On développe cela à travers différents services qui mettent à disposition toutes les dernières technologies qui permettent du coup, via la donnée, d’apporter aux consommateurs du pouvoir sur leur consommation. Nous travaillons avec des bâtiments tertiaires, industriels, dans l’agroalimentaire, la grande distribution… Nous leur proposons plusieurs services : les aider à mieux comprendre leur consommation, à anticiper, leur apporter des recommandations.

Voir aussi

Qualit’EnR défent la mention RGE face aux critiques de la Commission européenne

le-label-rge-va-etre-ameliore