Accueil >> Actualités >> Chaumière en béton cellulaire

Chaumière en béton cellulaire

L’agence KAIZEN ARCHITECTURE a travaillé avec PEZZO Ingénierie BET structure, AZANEO BET thermique et Cellumat pour concevoir une maison Bbio de 131 m2 avec toit de chaume située à St Lyphard (44). Pour ce projet zéro énergie, il était imposé la réalisation d’un enduit de couleur claire du fait que la parcelle était soumise à la servitude du Parc Naturel Régional de Grande Brière. L’enduit sur ossature bois posait des problèmes de mise en oeuvre délicate et de surcoût important. L’agence KAIZEN ARCHITECTURE a donc étudié les solutions maçonnées : l’ITE, l’ITI et le monomur. L’ITI étant d’emblée écartée et l’ITE représentait à la fois un surcoût important et imposait de travailler avec une isolation rapportée en polystyrène ; restait alors la solution monomur. Plus simple à mettre en oeuvre, la construction selon le principe du monomur ne nécessite pas de pose d’isolants, un travail délicat et coûteux. « Le choix s’est porté sur le béton cellulaire car les résistances thermiques de parois que l’on réussissait à atteindre étaient compatibles avec nos objectifs, ce qui n’était pas le cas pour la brique. Il aurait fallu la doubler d’un isolant ou partir sur un complexe hybride avec isolant incorporé en âme, bien plus cher. Sans parler des problématiques de saignées pour le passage des réseaux, plus compliqués à traiter avec la brique sur les questions de l’étanchéité à l’air et du confort phonique. Ce qui nous intéressait dans la pose en monomur c’était l’inertie du béton cellulaire, dont on garde les bénéfices côté intérieur, les performances thermiques et le confort d’étanchéité à l’air. Si le béton cellulaire est un peu plus cher, le surcoût est en partie absorbé par l’absence de doublage isolant à poser. De plus, la facilité de mise en oeuvre et le rapport épaisseur totale de paroi / résistance thermique de la paroi nous a également convaincu. Nous avons donc travaillé avec Cellumat, pour ce premier projet en béton cellulaire que nous réalisions. » explique Clotilde DHENNIN Architecte à l’agence KAIZEN ARCHITECTURE. La solution en béton cellulaire monomur proposée par Cellumat a été l’ENERGIEBLOC (épaisseur 50 cm). Doté d’une valeur d’isolation de 0,09 W/mK, ce bloc assure non seulement une excellente isolation thermique du mur (R = 5,73 m2/k/W), mais également un très bon confort d’été (grâce à son inertie thermique), et une étanchéité à l’air optimale. Afin de respecter les volumétries traditionnelles et caractéristiques des chaumières briéronnes, le projet de cette maison présente une volumétrie volontairement sobre. Elle se compose d’un bâtiment principal affecté à l’habitation et d’un volume adjacent secondaire traité à l’image des « annexes d’autrefois ». Le parti-pris architectural du projet est la mise en valeur du matériau chaume par un travail de la zone d’entrée, au droit de laquelle le visiteur est amené à passer sous la toiture en chaume.

Voir aussi

Emerige a choisi Bouygues Bâtiment Ile-de-France pour la rénovation du 17 boulevard Morland

bouygues-construction-renovation-morland-paris