Accueil >> Actualités >> Catastrophe du Costa Concordia : l’UNESCO appelle à des restrictions du trafic maritime sur les sites inscrits au patrimoine mondial

Catastrophe du Costa Concordia : l’UNESCO appelle à des restrictions du trafic maritime sur les sites inscrits au patrimoine mondial

L’UNESCO a appelé le gouvernement italien à restreindre l’accès des grands navires de croisière aux régions à forte valeur culturelle et écologique, en particulier Venise et sa lagune qui sont visités par quelque 300 grands navires de croisière par an. Dans une lettre envoyée au ministre italien de l’environnement, le Sous-Directeur général pour la Culture Francesco Bandarin, écrit que l’accident tragique du Costa Concordia du 13 Janvier 2012 renforce les préoccupations de longue date sur les risques que les grandes paquebots de croisière font peser sur les sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, notamment la lagune de Venise et le bassin de San Marco. La lettre exhorte le gouvernement à agir rapidement pour élaborer des plans alternatifs pour modifier le trafic maritime autour de Venise. Le passage des paquebots est particulièrement dommageable en raison de la structure fragile de la ville. Les navires provoquent des vagues et des courants qui érodent les fondations des bâtiments. Ils contribuent à la pollution et impactent du paysage urbain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *