Accueil >> Actualités >> Carrefour international du bois 2018 – Immeubles moyennes et grandes hauteurs

Carrefour international du bois 2018 – Immeubles moyennes et grandes hauteurs

Intervenants :

  • Maxime Baudrand – Prescripteur bois – Atlanbois
  • Paul Jarquin – Président Directeur Général – REI Habitat
  • Olivier Germain – Directeur – Promotion Logements Galeo

 Maxime Baudrand : « Atlanbois, la filière bois en Pays de la Loire et organisateur du Carrefour du bois. Il est tout à fait raisonnable de construire en grande hauteur en bois. Ce qui est intéressant c’est l’effet démonstrateur de ces projets qui peuvent amener une crédibilité au bois pour des projets de cette ampleur et rassurer les politiques, les aménageurs. L’enjeu c’est de construire les métropoles de demain et les aménageurs ont besoin de retours d’expériences et de promoteurs qui s’engagent sur des projets de cette ambition. Le but étant de faire des projets reproductibles, il y a plein de solutions techniques présentées par les exposants et des promoteurs qui s’engagent envoyant un signal fort : il est possible de monter en hauteur avec le bois. Il y a une appétence très forte pour le bois : ça part du politique qui va donner des directives aux aménageurs et ensuite les aménageurs vont répliquer ces directives car il y’a l’expérimentation E+C-. On passe d’une logique purement énergétique à une logique énergétique et environnementale. On doit donc passer par la sensibilisation, qu’est-ce qu’on entend par construction bois, expliquer la logique de cette filière, la logique d’un matériau renouvelable… 

Paul Jarquin : « REI Habitat est un promoteur immobilier, maitre d’ouvrage de la filière et on construit exclusivement en structure bois. Les retours de habitants qui vivent dans nos logements (750 personnes qui vivent dans des logements bois REI) sont toujours très positifs sur la question du bois. Il y a une notion de confort, de qualité de l’habitat. Dans nos dernières opérations, on travaillait de plus en plus avec des designers et on demande aux architectes de réfléchir à ce que la structure puisse aussi mettre du bois apparent que cela soit au niveau des plafonds, des planchers et les retours sont encore plus positifs. Aujourd’hui, le témoignage qu’on a sur le coeur du marché qui représente 90% des bâtiments jusqu’à R+7, il n’y a plus aucun sujet technique. Aujourd’hui, il y a la crise écologique, la problématique de l’empreinte carbone et le seul matériau 100% renouvelable est le bois. Notre nouveau combat dans les cinq années à venir c’est la traçabilité. Aujourd’hui,  on pense que le rôle du maître d’ouvrage n’est pas simplement de construire en bois mais d’accompagner la structuration de la filière. »  

Olivier Germain : « Galeo est un promoteur immobilier sur le territoire de Nantes métropole du logement, du tertiaire, de la mixité fonctionnelle et de projets atypiques singuliers. Comme le montre notre projet 100% bois : 2 tours de 9 et 6 étages, des logements où on veut proposer un cadre de vie évolutif (positionnement des façades, des balcons au choix des futurs acquéreurs). L’ambition du projet : un immeuble 100% bois grande hauteur, des dimensions de ventilation naturelle, on est sur des logements adaptables tant sur la façade extérieure que l’aménagement intérieur grâce à l’usage du bois qui nous facilite cette adaptabilité. Sur ce type de projet, les méthodes de travail maître d’ouvrage ne changent pas. On va aborder le projet différemment sur l’aspect conceptuel, la structure, l’acoustique, la réglementation… On est sur des projets qu’on veut reproductibles. On travaille avec des entreprises pour optimiser la partie ingénierie et la valorisation de la filière. »