Accueil >> Actualités >> Carrefour international du bois 2018 – Chiffres clés de la filière bois

Carrefour international du bois 2018 – Chiffres clés de la filière bois

Intervenant :
– 
Eric Toppan, coordinateur de l’Observatoire économique de France Bois Forêt

Eric Toppan : « France Bois Forêt est l’interprofession de la filière forêt bois qui représente l’ensemble de la production forestière, la première transformation. L’observatoire économique observe les différents marchés, la production et informe l’ensemble des acteurs économiques. L’objet de France Bois Forêt est également de communiquer c’est pour cela que nous avons lancé la campagne de communication Pour moi, c’est le bois. 2/3 de la production de notre filière est utilisé dans le bâtiment. 2015-2016 étaient des années difficiles. 2017 a connu une reprise. En mai 2018, on voit une reprise assez durable dans le domaine de la construction. + 15% dans la mise en chantier de maison individuelle. Il y a une nouvelle demande sur nos produits. Nous sommes dans une conjoncture bien orientée. Nous avons fait un travail approfondi sur les marchés. On observe une reprise sur le douglas. On est sur une demande qui augmente de +6% en forêt. L’indicateur 2018 de prix de vente des bois sur pied en forêt privée a été présentée il y a deux semaines. Cette étude porte sur les prix en forêt privée. La nouveauté est de descendre à un niveau départemental. Il y a des écarts de prix sur le chêne en fonction du territoire sur lequel il est récolté. La qualité du bois varie en fonction de la qualité des terres, de la capacité de valorisation des bois. La charpente a souffert du ralentissement de la production. Il y a des demandes fortes sur les marchés du sud-est asiatique. Le peuplier est une essence interessante parce qu’elle est déterminante pour l’emballage léger. Le peuplier retrouve des couleurs. Il y a cependant une tension sur la ressource. Dans le nord, il y a des valorisations moindres parce qu’il n’y a pas les mêmes qualités qu’en grand ouest. La construction génère 40% de la valeur ajoutée de notre filière. »