Accueil >> Actualités >> 25% des travaux de rénovation énergétique ont un impact énergétique significatif

25% des travaux de rénovation énergétique ont un impact énergétique significatif

5,1 millions de ménages ont réalisé des travaux sur leur maison individuelle durant la période 2014-2016 pour un coût moyen de 11 750 €. La principale motivation des ménages est le confort offert grâce aux travaux de rénovation, pour avoirplus chaud (ou plus frais l’été), pour être plus au calme, pour réguler le taux d’humidité dans le logement ou simplement pour l’embellir. La réduction de la facture énergétique grâce à une diminution des consommations d’énergie est le deuxième facteur de motivation de réalisation de travaux de rénovation. 83 % ayant réalisé des rénovations estiment qu’ils ont amélioré le confort thermique de leur logement à la fin des travaux. Sur ces 5,1 millions de rénovations, 25% ont un impact énergétique significatif avec un saut de une classe énergétique et seulement 5 % présentant un impact énergétique important avec un saut de 2 classes énergétiques ou plus. Néanmoins, 27% des ménages estiment que les travaux qu’ils ont réalisés ont permis de finaliser leur rénovation énergétique. Ce décalage montre que la perception des ménages en terme de niveau de performance d’un logement économe n’est pas à la mesure du niveau bien plus ambitieux à atteindre pour réaliser la transition énergétique. Les travaux réalisés sont en majorité des travaux d’isolation sur les ouvertures, la toiture et les murs, le chauffage arrive lui en quatrième position. L’enquête TREMI a également permis de révéler que la ventilation reste le parent pauvre des travaux de rénovation.

Enquête menée par l’Ademe auprès de 29 253 ménages résidant dans des maisons individuelles en France continentale, et ayant achevé en 2016 des travaux de rénovation lancés entre 2014 et 2016.

Source : enquête Tremi – Ademe

 

Voir aussi

Les Règles Professionnelles Toitures et Terrasses Végétalisées actualisées