Accueil >> Actualités >> Une résidence exemplaire
EPHAD

Une résidence exemplaire

Avec 214 chambres dont 34 dédiées aux malades d’’Alzheimer, la résidence est aménagée en trois espaces différents et bénéficie d’’une orientation bioclimatique : le forum tempéré (au sud), véritable rue piétonnière couverte, propose des services variés tels qu’’une cafétéria, une boutique, un salon de coiffure, une agence postale, des lieux d’’animation et de restauration. Les unités d’’hébergement, réparties en pétales sur le parc, sont orientées est/ouest, et les équipements techniques et logistiques sont situés au nord. Le projet sera livré en deux tranches : 102 chambres en septembre 2011, puis 112 à l’’automne 2012.

À l’’écoute des besoins

Fort d’’une réflexion menée par une équipe pluridisciplinaire conduite par le directeur de l’’EHPAD d’’Harcourt, Daniel Bussy, le projet anticipe d’’ores et déjà les besoins des personnes âgées de demain. En amont, pour connaître les grandes tendances de l’’évolution sociétale concernant les personnes âgées, une sociologue a été consultée, de même que des psychologues et des ergonomes. En parallèle, un questionnaire a été diffusé auprès d’’un échantillon représentatif d’’habitants, et le personnel hospitalier s’’est également exprimé. Ainsi, la dimension des lits a été augmentée afin de s’’adapter à l’’évolution en taille de la population, souvent confrontée aussi à des problèmes d’’obésité. L’’intimité a été respectée au maximum avec, pour chaque chambre, une sonnette extérieure, une boîte aux lettres personnelle, un placard passe linge ne nécessitant pas de rentrer dans les chambres… Des chambres communicantes ou avec lit double ont été prévues pour les couples. Enfin, la maison a été conçue exclusivement de plain-pied avec une intégration à un parc arboré et des espaces potagers.

L’’environnement pris en compte.

Le bâtiment est chauffé à 81 % par une chaudière bois, soit un facteur d’’émission de CO2 quasiment nul. Il dispose d’’un système de pompe à chaleur pour un rayonnement chaud et rafraîchissant par le sol dans les parties communes et par des panneaux radiants réversibles (chaud/froid) au plafond des chambres. L’’eau chaude est produite par la chaudière bois et, pour partie, par 180 m2 de panneaux solaires. L’’optimisation des apports solaires naturels cumulés à tous les autres paramètres (dont l’’orientation des bâtiments) permet ainsi la réalisation d’’un bâtiment BBC atteignant le niveau RT 2005 – 50 % pour les hébergements. Le système constructif bois isolé par l’’extérieur est habillé d’’un parement de façade aux aspects et couleurs chaudes d’’essences naturelles de bois. Tous les produits de construction ont été choisis en fonction de leur faible charge environnementale, de leur facilité de maintenance et de leur durabilité. La gestion des eaux pluviales est optimisée par la végétalisation des toitures-terrasses et l’’existence d’’une zone de rétention intégrée au parc. Des appareils hydroéconomes ont été retenus. Enfin, une charte chantier à faible impact environnemental a été mise en place afin de réduire, gérer et assurer le recyclage des déchets.

Fiche d’’identité•

Maître d’’ouvrage : EHPAD La Maison d’’Harcourt•

Assistant maître d’’ouvrage et programmiste : Martin & Guiheneuf (Paris)•

Promoteur/Direction et management du projet : Spie Batignolles Immobilier (Neuilly-sur-Seine)•

Maîtrise d’oe’œuvre : agence Brossy & Associés, architectes (Paris)