Accueil >> Actualités >> Une maison rafraîchie « naturellement » en climats chauds

Une maison rafraîchie « naturellement » en climats chauds

Le Groupe Trecobat va construire une maison expérimentale en milieu chaud : la Villa OCCITAN-E. Cette maison est la seconde du Groupe en lien avec le projet national COMEPOS. Les travaux de construction vont démarrer en septembre 2017 et s’échelonner jusqu’à mars 2018.

Ce prototype de maison individuelle devra répondre aux contraintes d’un climat à fortes amplitudes thermiques à travers 3 axes de développement :
• le confort et la santé pour l’habitant ;
• la sobriété énergétique ;
• la maîtrise du coût de construction et de fonctionnement de la maison.
Les travaux de recherche et d’expérimentation seront effectués par des équipes R&D de Trecobat, du CEA et des partenaires industriels associés au projet.

L’un des challenges majeurs que s’est fixé Trecobat pour sa maison Comepos de Toulouse est d’installer une solution saine et énergétiquement sobre d’abaissement de la température intérieure lors de fortes chaleurs. Les méthodes de rafraîchissement vont s’inspirer des habitats traditionnels des climats méditerranéens pour apporter un confort naturel : un rafraîchissement par la structure de la maison (plafond, murs) associé à une ventilation naturelle, le tout piloté automatiquement et sans qu’il soit nécessaire d’insuffler de l’air froid artificiellement.

Une combinaison de plusieurs technologies très performantes :
• un plafond rayonnant rafraîchissant couplé à des sondes géothermiques ;
• un système de ventilation naturelle de l’air intérieur, déjà inscrit dans un programme d’expérimentation par Trecobat et le CEA dans une maison test à ossature bois à Cadarache ;
• une VMI® (Ventilation Mécanique par Insufflation) qui accélèrera la puissance de la ventilation naturelle tout en évacuant les polluants et assurera la qualité de l’air par un renouvellement permanent ;
• des systèmes d’occultation passive de la chaleur solaire (vitrages à contrôle solaire) et active (pilotage intelligent des volets roulants) ;
• des fenêtres motorisées pour la ventilation naturelle.

Le surcoût d’installation de ces technologies sera compensé par les économies réalisées dans le cadre contraint de sobriété énergétique de Comepos, soit une réduction de consommation de 20 % par rapport aux solutions traditionnelles de refroidissement par climatiseur. La consommation d’un climatiseur revient à un coût moyen de 250€/an, alors que les nouvelles solutions de rafraîchissement envisagées par Trecobat représentent un investissement initial d’environ 1 500 €, sans surcoût de consommation ultérieur.

Visuel : Trecobat

 

Voir aussi

Fin de l’obligation de l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments tertiaires privés

Le Conseil d’Etat a suspendu l’exécution du décret du 9 mai 2017 L’article L. 111-10-3 …