Accueil >> Actualités >> Une maison « laboratoire » du passif
maison passive

Une maison « laboratoire » du passif

C’’est à Pouilly-en-Auxois (21), village de 2 000 habitants à l’’ouest de la Côte d’’Or, qu’’une future jeune retraitée a choisi de faire construire sa maison pour y profiter de sa nouvelle vie. Ses exigences : une maison qui respecte l’’environnement, confortable mais sobre en énergie, avec des espaces modulables et évolutifs afin d’’en profiter le plus longtemps possible, en prenant en compte, dès sa conception, une éventuelle perte d’’autonomie. La propriétaire a confié son projet à l’’entreprise Construction Millet Bois (CMB), spécialiste des bâtiments à structure bois dans les Deux-­Sèvres. Entouré de différents partenaires, CMB a réalisé la Maison Carré 21 – ses dimensions sont de dix mètres sur dix, d’’où son nom –, une maison qui associe un ensemble de solutions complémentaires en structure, aménagements et équipements spécifiquement adaptées aux maisons à ossature bois.

Optimiser l’’implantation

S’’intégrant dans un environnement rural, sur une parcelle de 630 m², la maison respecte la topologie en pente du terrain et se développe sur deux niveaux, plus combles. Alors que le rez-­de-­jardin regroupe les pièces de service (local technique, cave, vestibule, abri pour le ou les véhicules), le rez-­de-­chaussée est conçu comme un espace de vie totalement autonome, accessible aux personnes à mobilité réduite grâce à une passerelle. Comprenant chambre et salle d’’eau, bureau et grenier, l’’étage est évolutif pour accueillir une famille avec des enfants ou un accompagnant pour une personne âgée ou dépendante.Le terrain étant orienté sud-ouest/nord-est, la maison est positionnée de façon à bénéficier au maximum de l’’ensoleillement en tenant compte du masque important de la colline. La compacité du bâtiment, son organisation et les techniques constructives retenues sont pensées pour limiter au maximum les déperditions thermiques.

Une enveloppe très performante

La construction repose sur une dalle maçonnée. D’’une épaisseur totale de 53,6 cm, elle est fortement isolée avec deux épaisseurs de polyuréthane de 83 mm et présente un U de 0,129 W (m²K). Des panneaux isolants en verre cellulaire habillent la partie enterrée de l’’ossature en rez-­de-­jardin. La structure de la maison, elle, est constituée de grands éléments en bois – murs, planchers et toiture – préfabriqués en atelier. L’’ossature des panneaux de murs, d’’une hauteur d’’étage de 3,05 m, est composée de poutres 45 × 360 mm fixées sur un cadre de 39 mm d’’épaisseur. Ce caisson d’’accueil garantit une parfaite absence de tassement de l’’isolant en ouate de cellulose. L’’ensemble de la structure, murs et toiture, est habillé extérieurement de panneaux isolants de fibres de bois rigides de 15 mm d’’épaisseur. Destinés à l’’usage d’écran de sous-­toiture ou d’’écran pare-­pluie des murs, ils protègent de la chaleur estivale tout en apportant le confort d’’un complément d’’isolation contre le froid. À l’’intérieur, des panneaux OSB de 12 mm d’’épaisseur sont cloués sur l’’ossature et assurent le contreventement.Les planchers et la toiture sont en caissons de bois. Leur grande portée (jusqu’’à 20 mètres) permet une totale liberté pour le cloisonnement de l’espace intérieur. Constitués de nervures fines et de panneaux, ces caissons en forme de « T » ouverts sur la face inférieure facilitent le passage des fluides et des gaines de ventilation dans le plénum et la fixation du plafond suspendu en plaques de plâtre.Les menuiseries mixtes bois/alu sont intégrées en atelier dans les panneaux. Le coefficient Uw (vitrage plus châssis) de 0,8 est obtenu par l’’association de profilés bois de 68 mm renforcés de mousse thermo-­isolante de 30 mm, d’’un profilé aluminium de 15 mm et d’’un triple vitrage de 44 mm d’’épaisseur avec intercalaire warm-­edge.

Aménagements sains et équipements efficaces

À l’’intérieur, l’’ensemble des aménagements, finitions, équipements ont été choisis pour leurs performances, leur aspect durable et leur excellente complémentarité avec les maisons en bois. L’’étanchéité de l’’enveloppe et la qualité de l’’air intérieur ont fait l’’objet d’’attentions toutes particulières. Pour les murs, cloisons, plafonds et planchers, les produits plâtre retenus permettent d’’améliorer durablement la qualité de l’’air des espaces de vie grâce à l’’élimination des principaux composés organiques volatils (COV). Les plaques en plancher du rez-­de-­chaussée complètent les caissons de plancher bois comme auxiliaires de l’’amélioration de la qualité phonique et prolongement naturel d’’un bâtiment sec. La VMC double flux est un élément clé du confort et de la performance énergétique de la maison, un simple chauffage au bois venant en appoint. Le système double flux installé permet de récupérer 96 % de la chaleur de l’’air extrait mais aussi 65 % de son humidité, une solution hygiénique lorsque l’’air est trop sec l’’hiver. Le système d’’aspiration centralisée participe également à la qualité de l’’air grâce à une grande puissance d’’aspiration et de filtration, et cela, pour une faible consommation énergétique. La maison étant dotée d’’un poêle à bois, il était impératif de veiller à ne pas altérer l’’étanchéité de la construction au niveau des planchers et des plafonds à cause de l’’installation de conduits de fumée. Le kit installé ici est constitué d’’une plaque de distance de sécurité étanche équipée de joints en périphérie et sur le bord intérieur. Il comprend aussi une coquille isolante d’’une épaisseur de 8 cm qui se fixe autour du conduit par un collier à fermeture rapide et assure la continuité des isolants projetés en combles dans le respect des distances de sécurité. Exemplaire, la maison se veut également un laboratoire en situation réelle pour démontrer la pertinence de la construction en bois comme réponse aux enjeux sociaux et climatiques d’’aujourd’’hui et de demain. Des sondes permettront d’’enregistrer pendant cinq ans les performances énergétiques réelles et la qualité de l’’air intérieur. Les analyses seront réalisées et suivies par le CRITT* d’’Épinal qui effectuera en parallèle des comparaisons dans le temps avec d’autres systèmes constructifs bois. La maison est également conçue pour faciliter le suivi, au fil des années, du comportement des matériaux, des systèmes constructifs et des équipements.*

Centre de Ressources des industries du Bois

Les solutions retenues murs, planchers et toiture Kerto poutres Finnjoist FJI 45 × 360 mm panneaux isolants Kronotec dp50 menuiseries mixtes bois/alu Mixtherm Passiv, David Menuiserie triple vitrage Saint-Gobain Glass plaques de plâtre Gyptone Activ’Air, Placo Impact et Placosol VMC Zehnder Comfosystems aspiration centralisée GA 300 Nature kit Poujoulat RT 2012 sondes et appareils de mesure Testo Saveris

Voir aussi

Une « Vision » passive de l’habitat

Bâtie à Carros dans les Alpes-Maritimes, la villa Vision, vue de l’extérieur, ne ressemble en …