Accueil >> Actualités >> Tempête Klaus : 3 à 7 ans de récoltes seraient à terre

Tempête Klaus : 3 à 7 ans de récoltes seraient à terre

Communiqué de l’UCFF, union de la coopération forestière française en date du 27 janvier 2009.Les régions dAquitaine, Midi Pyrénées et Languedoc-Roussillon ont été très fortement touchées par le passage de la tempête du week-end dernier. Coup dur pour une filière forêt bois déjà fragilisée par la crise ! Dans ce contexte économique peu favorable, les coopératives forestières devront redoubler d’efforts pour trouver des débouchés possibles à l’écoulement de ces stocks de bois inattendus sur le marché. Dès hier soir, la coopération forestière a mis en place une cellule de crise, composée des directeurs des coopératives forestières du Sud Ouest, afin d’établir une estimation, la plus précise possible, des dégâts constatés : 3 à 7 ans de récoltes seraient à terre, selon les différents types d’essences. Face à ces chiffres alarmants, les coopératives forestières cherchent à réagir au plus vite et ont défini les mesures prioritaires à mettre en place, destinées à être présentées au Gouvernement. Si comme la rappelé Michel Barnier, le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche « la première urgence est de rétablir les accès en dégageant le bois et de permettre le stockage de bois dans de bonnes conditions afin de le remettre dans le circuit économique », la préoccupation majeure des producteurs forestiers sera de trouver des débouchés pour l’exploitation de ces bois, dans un contexte de marché peu favorable. Déjà touchée de plein fouet par la crise, la filière forêt bois accuse un nouveau coup dur. Ces derniers mois, le chiffre d’affaires des entreprises de la filière a en effet connu une baisse moyenne de 25 à 40%. Un constat plus quinquiétant dû au chutes de volumes de consommation aggravée par une forte baisse des prix bois ronds et bois sciés. Face à cette situation très critique, l’UCFF se concerte avec l’ensemble des organisations de la filière pour la rédaction dun plan de crise. Ce plan met en avant des axes sociaux mais aussi des mesures spécifiques pour l’amont et pour laval de la filière. Son objectif est d’inciter un développement rapide des usages de bois mais aussi d’anticiper la mobilisation du bois lorsque la demande reprendra, une fois les effets de la crise passée. www.ucff.asso.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.