Accueil >> Actualités >> Normes et zones de sécurité Salle de bains

Normes et zones de sécurité Salle de bains

La salle de bain étant une pièce d’eau, l’installation électrique doit se faire dans un respect scrupuleux des réglementations. Il en va avant tout de votre sécurité. La norme NF C 15-100 est la référence à suivre impérativement.

Focus sur les volumes

La salle de bains est divisée en espaces numérotés de 0 à 3. On les appelle « volumes ». Toute installation électrique est formellement interdite dans le volume 0. Il s’agit de la zone incluant le receveur de douche et/ou la baignoire.

Par volume 1, on parle de la zone surplombant la baignoire ou le receveur de douche. Un éclairage n’excédant pas les 12V est possible, à condition que la source se situe dans le volume 3.

Le volume 2 est séparé de la baignoire de moins de 60cm pour une hauteur allant jusqu’à 3 mètres. Des appareils de classe I et II y sont autorisés.

Le volume 3 correspondait à la zone entourant le volume 2. Il est toutefois supprimé par la norme NF C 15-100/A5 du 27 juin 2015.

Les règles fondamentales pour votre installation électrique

Il faut déjà savoir qu’un DHRS (disjoncteur différentiel haute sécurité) doit impérativement protéger le matériel électrique. Ce dispositif se chargera de couper automatiquement le courant si une fuite d’eau survient dans la pièce. Seuls les éclairages à basse tension sont exclus de cette obligation.

L’interrupteur général devra impérativement être installé en-dehors de volumes 0 à 2. L’idéal sera de le placer hors de la pièce.

Si vous optez pour une armoire de toilette dotée d’un interrupteur et/ou une prise de courant, elle trouvera sa place en-dehors des volumes 0 et 1. Il en va de même pour l’installation d’une prise de courant à laquelle vous brancherez un rasoir. Celle-ci pourra se situer au-dessus d’un robinet fonctionnel si vous respectez la distance obligatoire.

En ce qui concerne le chauffage, une installation au sol sera tolérée si l’appareil est à bonne distance de la baignoire. Dans le cas d’un sèche-serviette, seule la classe II est autorisée en volume 2. Dans l’ancien volume 3, vous pourrez opter pour une classe I.