Accueil >> Actualités >> L’IGN et Météo-France sont maintenant dans un immeuble BBC et HQE
Météo France
Photo : Arnaud BOUISSOU-MEDDTL

L’IGN et Météo-France sont maintenant dans un immeuble BBC et HQE

Le siège de l’IGN et de Météo-France est l’un des premiers bâtiments publics respectant les exigences de l’Etat exemplaire en matière de construction. Le bâtiment est labellisé BBC Effinergie® et certifié HQE NF bâtiments tertiaires. Au-delà d’une orientation nord-sud idéale, l’équipe de maîtrise d’oeuvre a proposé avant tout de réduire les besoins. L’immeuble est constitué d’une enveloppe très performante. L’occultation solaire en façade sud-est assurée par des volets en mélèze, actionnés manuellement. Compact, à isolation renforcée, sans faux plafond ce qui favorise l’inertie, le bâtiment utilise la géothermie pour couvrir les besoins restants aussi bien pour le chauffage que pour le rafraîchissement (diffusion par des plafonds rayonnants intégrés).

Laura Carducci, architecte du projet explique comment les impératifs de confort des occupants et les normes environnementales ont pu être conciliés : « C’est justement pour ne pas sacrifier l’aspect humain à l’environnemental – ou l’inverse – qu’il est nécessaire de réfléchir avec différents spécialistes de la construction durable. Prenons l’exemple du chauffage dans les bureaux. La solution retenue accentue le sentiment d’espace – puisque nous n’avons pas de faux plafonds – mais également la performance énergétique. Selon le principe de la géothermie, la chaleur et le rafraîchissement seront assurés par un circuit d’eau provenant de la nappe phréatique. Les tuyaux passeront par une dalle de béton apparente et le bâtiment ne comptera aucun radiateur électrique. En hiver, l’eau pompée à environ 14 degrés sera rejetée à 11, le phénomène inverse se produira en été où le système permet de capter les frigories de l’eau pour refroidir les pièces. Les occupants et les préoccupations énergétiques sont ainsi pris en compte.»

Un bilan carbone comparant la situation préexistante à la situation projetée qui a été réalisé par le bureau d’études Climat Mundi, a démontré que l’impact de la construction et de la rénovation complète des locaux qui hébergeront les activités « publiques » sera compensé au bout d’environ 7 ans par les économies d’énergie et de transports générées.

Le Pôle géosciences s’inscrit dans un vaste programme de réaménagement du site. Véritable projet de renouvellement urbain, ce nouveau quartier regroupera en plus des activités publiques, des logements sociaux, des logements pour étudiants et dans un second temps des immeubles destinés à des activités économiques privées.

Voir aussi

Alliance HQE-GBC est le nouveau nom de l’association HQE – France GBC

L’Association HQE – France GBC se dote d’un nouveau nom et d’un nouveau logo, signes …