Accueil >> Actualités >> Les français sont satisfaits de leurs déchetteries

Les français sont satisfaits de leurs déchetteries

Dans un contexte où le recyclage se développe de façon considérable, l’outil de la déchetterie est beaucoup monté en puissance. L’ADEME a recensé plus de 4500 sites de déchetteries publiques, soit une multiplication de leur nombre par 12 en 25 ans. Pour la première fois, une association de consommateurs, la CLCV a mené une enquête de satisfaction des usagers à propos des déchetteries.

Les déchets de travaux et de bricolage derrières les déchets verts

Si les déchets verts arrivent nettement en tête des déchets déposés dans les déchetteries, les déchets de travaux et de bricolage représentent 20% du volume. Ces résultats confirment les politiques récentes des municipalités qui tendent à ne pas collecter en porte à porte les gros volumes de déchets verts et demandent à les amener en déchetteries.

Gratuité pour les particuliers

Il apparait que, dans l’immense majorité des cas, la prise en charge est gratuite. Cela confirme les informations données par la collectivité locale dont la politique annoncée est souvent de donner l’accès gratuit aux particuliers résidents de la commune et, par contre, de faire payer les professionnels.

Des usagers satisfaits

La grande majorité des sondés jugent les conditions d’accès comme très satisfaisantes. Il faut dire qu’il s’agit d’un public d’utilisateurs réguliers plutôt en dehors des grands centres urbains (ces derniers étant considérés comme les territoires problématiques en la matière). Le résultat témoigne en tout cas d’une bonne implantation des déchetteries sur une large partie du territoire. Il en va de même pour la qualité de l’accueil et de l’information donnée sur site qui est très majoritairement jugée comme satisfaisante.  Tout en gardant des résultats forts positifs, on constate une nuance pour la question concernant l’information préalable donnée à l’usager (en mairie, internet, presse, etc.) relative au service local de déchetteries. Il arrive en effet que les usagers ne parviennent pas à savoir exactement ce que prend ou pas la déchetterie, en partie car les règles diffèrent selon les territoires. Ici, les résultats restent tout à fait positifs car il s’agit d’un public d’habitués, donc au fait des conditions de reprise.

Source : Enquête de satisfaction déchetteries CLCV du 28 Août 2017

 

Voir aussi

Généraliser le bâtiment durable en Île-de-France

Ekopolis (pôle de ressources francilien pour l’aménagement et la construction durables) lance la démarche Bâtiments …