Accueil >> Actualités >> La rénovation énergétique, c’est maintenant selon Effinergie
Effinergie

La rénovation énergétique, c’est maintenant selon Effinergie

L’enjeu de la rénovation énergétique est aujourd’hui immense et concerne plus de 30 millions de logements et 850 millions de m2 de tertiaire. Selon Effinergie, les engagements à 2050 ne seront pas respecté sans un engagement fort dans ce chantier dès maintenant. Effinergie a identifié des pistes d’actions pour lever les freins à la rénovation énergétique.

L’ambition énergétique

Pour atteindre des objectifs ambitieux à l’horizon 2050, il est nécessaire de relancer et de soutenir la rénovation du parc bâti au seul niveau pertinent en exigeant le label BBC-Effinergie Rénovation. Qu’elle soit globale ou par étapes, chaque rénovation doit atteindre l’excellence énergétique. Envisager d’intervenir de nouveau sur l’enveloppe de ces bâtiments dans le futur est illusoire alors que les budgets seront grevés par le coût des énergies.

Une incitation pertinente

Pour que les engagements pris dans le cadre de la loi Grenelle I et que les engagements internationaux soient respectés, il faut, pour le logement, faire évoluer les dispositifs fiscaux d’incitation pour soutenir les meilleures pratiques respectant ces objectifs.  Pour le tertiaire, planifier et financer la rénovation du parc public.

Une réglementation nécessaire 

Les incitations ne suffiront pas. Des travaux d’évolution de la réglementation doivent être impérativement engagés pour impulser une dynamique à long terme sur l’ensemble du parc immobilier, tertiaire public et privé, logements.
Il faudrait donc, renforcer et harmoniser les réglementations thermiques pour tous les bâtiments quelle que soit leur date de construction ou leur typologie.
Identifier les étapes clés de la vie d’un bâtiment permettant de rendre obligatoire des travaux de rénovation énergétique.

Un financement à garantir

Le financement est un levier de développement de la rénovation aussi important que le levier règlementaire et que l’approche technique. Il convient de réfléchir à une approche globale des différents outils financiers, concernant les prêts verts comme les prêts à partir du Livret Développement Durable ou l’écoPtz, il faut absolument amplifier l’offre bancaire par exemple en permettant le recours à l’épargne des livrets A, en développant des outils spécifiques comme le Codevair, et en simplifiant l’accès à cette offre pour les particuliers.

Le deuxième type de levier est la création de fonds de garantie pour apporter une caution aux prêts consentis par les banques aux particuliers et aux maîtres d’ouvrages investissant dans une rénovation labellisée BBC-Effinergie avec intervention de professionnels dont la compétence devra être reconnue.

Le troisième type de levier financier est l’approche par tiers financement, les Régions étudient et expérimentent actuellement de nouveaux types d’outils juridiques et financiers s’appuyant sur une logique de tiers-financement en partenariat public-public ou public-privé au service de projets de travaux de rénovation innovants, notamment pour le tertiaire public ou privé et le logement collectif.

La montée en compétence des professionnels

En parallèle, il est important de capitaliser sur les projets de rénovation et d’accompagner la montée en compétence des professionnels. L’élaboration de l’observatoire BBC-effinergie rénovation, la publication du guide rénovation et le dispositif d’agrément de formation mis en place par Effinergie s’inscrivent pleinement dans cette dynamique. La complémentarité avec la mention « Reconnu Grenelle Environnement » doit être recherchée.
www.effinergie.org

Voir aussi

Objectif Bepos

Alors que certains s’interrogent encore sur la pertinence de la RT 2012, d’autres acteurs vont …