Accueil >> Actualités >> J-1 pour interclima+elec 2012
Interclima Elec
Pour cette nouvelle édition, le salon accueille 638 exposants et donne rendez-vous à plus de 85 000 visiteurs.

J-1 pour interclima+elec 2012

Interclima+elec ouvre ses portes demain à Paris. L’occasion de découvrir les solutions les plus innovantes alliant efficacité énergétique, utilisation des énergies renouvelables et confort dans l’habitat et le bâtiment. Zoom sur quelques tendances du salon.

A l’heure de la mise en application de la RT 2012, l’efficacité énergétique représente l’un des sujets « phares » de l’actualité. Pour preuve, l’ADEME a réalisé récemment une étude afin d’identifier les besoins en compétences et en emplois dans le secteur de la construction. Cette étude fait apparaître que le chiffre d’affaires lié à l’efficacité énergétique et aux ENR devrait croître de 47 à 330 %, avec un besoin de 69 000 emplois d’ici à 2014. Ce besoin s’accompagne d’évolutions dans certains corps de métiers (comme la maçonnerie, la plomberie, le chauffage…) où la formation sera indispensable pour atteindre la performance énergétique dans le bâtiment. Une autre étude (Ifop pour Qualit’ ENR) démontre que 73 % des Français font confiance aux ENR. Près d’une personne sur trois aurait l’intention de s’équiper et 25 % des personnes interrogées se disent plus intéressées par les énergies renouvelables qu’en 2011.

L’édition 2012 d’Interclima tournera donc autour de ces deux thèmes majeurs que sont l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Le salon accueille 638 exposants et attend plus de 85 000 visiteurs.

Les tendances

  • Pompes à chaleur

Souvent recommandée dans le cadre d’une rénovation des équipements de chauffage, la pompe à chaleur haute température produit l’eau chaude sanitaire et alimente les radiateurs ou un plancher chauffant. Elle représente la solution tout-en-un, offrant à la fois le confort de l’eau chaude sanitaire et une source fiable de chauffage. On la trouve notamment chez Airwell, Atlantic, Daikin, De Dietrich, Stiebel Eltron…

La pompe à chaleur au CO2 produit de l’eau chaude sanitaire en utilisant le CO2 comme fluide réfrigérant. Cette technologie constitue une véritable alternative écologique aux fluides frigorigènes traditionnellement utilisés. Le CO2 est un gaz réfrigérant naturel totalement neutre au niveau environnemental et assurant de hautes performances.

L’offre en matière de chauffe-eau thermodynamiques est en constante progression : fin 2011, on comptait pas moins de 79 modèles sous 34 marques différentes. Il s’agit d’un chauffe-eau à accumulation basé sur la technologie d’une pompe à chaleur aérothermique, qui récupère l’énergie de l’air pour la transmettre à l’eau. Résultats : des économies d’énergie tout en préservant l’environnement.

  • De nouveaux générateurs

La construction d’une maison BBC ou conforme à la RT 2012 s’appuie sur une conception bioclimatique, une isolation thermique renforcée et une étanchéité à l’air maîtrisée. Face à cette évolution, les générateurs se transforment : les chaudières gaz ou fioul à condensations’imposent et affichent des rendements jusqu’à 110% en récupérant la chaleur des fumées ; les chaudières de faible puissance (capables de moduler à partir de 0,9 kW) se multiplient ; les chaudières à granulés trouvent toute leur place.

  • Les systèmes multi-énergies

Condensation, pompe à chaleur (PAC), chauffe-eau solaire individuel (Cesi)… toutes ces techniques sont aujourd’hui totalement maîtrisées et peuvent même être combinées entre elles pour réaliser des systèmes sur-mesure offrant le meilleur rendement et un confort optimal. Système solaire couplé à une chaudière à condensation, à une PAC ou à une chaudière bois… ou encore chaudière bois associée à une chaudière fioul à condensation ou PAC couplée à une chaudière… toutes les combinaisons sont possibles.

  • Le capteur solaire hybride ou combiné PV-T

Le système solaire combiné photovoltaïque et thermique, ou capteur solaire hybride, est une unité de production d’énergie solaire mixte, générant à la fois de la chaleur grâce à un capteur thermique (T) et de l’électricité au moyen d’un module photovoltaïque (PV). Il fournit ainsi, séparément ou simultanément, un appoint en chauffage, de l’eau chaude sanitaire et de l’électricité. Il est pratique (production simultanée de chaleur et d’électricité), économique (amélioration du rendement des cellules photovoltaïques, installation d’un seul système au lieu de deux) et esthétique (uniformité des installations).

  • La ventilation : 3, 4, 5 et 6 en 1 !

Les systèmes de ventilation se font de plus en plus perfectionnés pour répondre aux préoccupations économiques et environnementales de l’habitat d’aujourd’hui. Ils regroupent un ensemble de solutions pour ventiler, filtrer, chauffer, rafraîchir, produire de l’ECS et déshumidifier. Ils assurent ainsi un air sain, renouvelé en permanence, une atmosphère confortable et chauffée en hiver, une ambiance rafraîchie en été et de l’eau chaude toute l’année.

  • Le pilotage par internet pour une décentralisation des automatismes

Parmi les familles de produits de la GTB, le marché en 2010 a confirmé une tendance observée ces dernières années : la décentralisation des automatismes sur les unités de traitement local (UTL). Intégrant des algorithmes de régulation et d’efficacité énergétique, ces UTL s’implantent de plus en plus dans les bâtiments industriels et tertiaires au détriment des unités centrales. En effet, le développement du pilotage à distance via internet, qui permet de dialoguer avec les UTL sans se déplacer, entraîne en parallèle une réduction du nombre de postes centraux.

Pour cette nouvelle édition, le salon accueille 638 exposants et donne rendez-vous à plus de 85 000 visiteurs.
www.interclimaelec.com

Voir aussi

Fin de l’obligation de l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments tertiaires privés

Le Conseil d’Etat a suspendu l’exécution du décret du 9 mai 2017 L’article L. 111-10-3 …