Accueil >> Actualités >> Forum Bois Construction 2018 – Matériaux biosourcés, inertie thermique, Bepos, Bilan Carbone

Forum Bois Construction 2018 – Matériaux biosourcés, inertie thermique, Bepos, Bilan Carbone

Intervenants : 

– Emmanuel PEZRES – Directeur Recherche et Innovation territoriale – Ville de Rosny-sous-Bois
– Fanny MATHIEU – Architecte DPLG

Emmanuel Pezres : « La direction recherche et innovation territoriale a pour but de mettre en œuvre un écosystème plus favorable. Notre première philosophie est la conservation du bien commun. Nous choisissons le bois parce que c’est un matériau solaire. On choisit un bois qui est le plus proche de notre bassin de production et d’emplois. Le bois est une ressource précieuse. Il faut l’utiliser là où il est le plus pertinent. Nous nous sommes lancés dans un projet de recherche d’une forêt jardinée œuvrable. Il faut que l’on ait un écosystème forestier utile tout au long de sa croissance, qu’il soit nourricier et œuvrable. Nous avons fait une expérience dans la Drôme. On va chercher à adapter nos modes constructifs à l’écosystème plutôt que l’inverse. La première particularité du mur en pailles porteurs est que c’est innovant. On se trouve dans des mécaniques de descentes de charge qu’on ne maitrise pas forcément. Nous avons supprimé les machines dans la ventilation mais on est allé vers un système de récupération de chaleur avec une ventilation naturelle. Les élus sont attentifs aux deniers publics et lorsqu’on leur explique qu’on va économiser du temps et de l’argent, ça leur parait logique d’aller vers quelque chose de plus simple. Il y a également une volontiers de la société de trouver des alternatives à la prédation de notre écosystème. Nous allons également faire un centre de loisirs dans la même veine. »

Fanny Mathieu : « Nous sommes une cellule de maitrise d’œuvre internée à la mairie de Rosny-sous-Bois. Nous avons travaillé beaucoup sur les énergies, l’ensoleillement pour introduire au maximum la lumière naturelle. Le bâtiment est installé dans une halle de marché qui existait déjà. Nous avons profité au maximum des atouts en terme d’espace. La couverture est en bois. Le bois nous a permis une souplesse et de rentrer dans les délais. Architecturalement parlant, les murs pailles porteurs ont été employé pour les salles de repos parce que les murs en pailles porteurs doivent être ouverts avec parcimonie.  En bardage extérieur, nous avons utilisé du douglas, en couverture du mélèze, en menuiserie nous avons également utilisé du pin. Nous avons des cloisons en épicéa contrecollé. Nous avons visé le Passivhaus et nous nous sommes orientés vers une labellisation bâtiment durable francilien. Au niveau de l’espace et du programme, les usagers s’en sont très bien saisis. »

Voir aussi

Malgré les craintes en rénovation, le marché des fenêtres se porte mieux

TBC Innovations vient de publier son étude annuelle sur le marché des fenêtres. Porté par …