Accueil >> Actualités >> Chaufferies Biomasse : six nouveaux projets en Ile-de-France
chaufferie biomasse

Chaufferies Biomasse : six nouveaux projets en Ile-de-France

Chaufferie biomasse
Chaufferie biomasse au bois. Vue du silo d’approvisionnement du combustible bois.
Roland Bourguet/ADEME

Début 2011, la direction régionale Ile-de-France de l’ADEME a lancé la première session de l’appel à projets Chaufferies Biomasse. La sélection des projets a reposé sur la performance énergétique, environnementale et économique de l’installation et la durabilité du plan d’approvisionnement. Sur neuf candidatures reçues, six lauréats ont été sélectionnés par un jury composé de l’ADEME, des services de l’Etat (DRIEE, DRIAAF), de la préfecture de région, du conseil régional, de l’ARENE, et de l’interprofession francilienne du bois FrancilBois. Dès cette année, des chaufferies ayant recours à la biomasse vont être déployées à Drancy (93), Mantes-la-Jolie (78), Montereau (77), Rambouillet (78), Ris-Orangis (91) et Suresnes (92). l’ensemble de ces projets totalise 27 600 kW de puissance biomasse et couvriront ainsi léquivalent de près de 11 000 tép/an. Les projets retenus vont permettre : – Drancy : alimentation des résidences Gagarine et Résistance, de la future résidence étudiante, d’un groupe scolaire et d’un gymnase (puissance installée de 2 500 kW ; éq. de 638 tép/an ; économie annuelle de 1 733 t. de CO2) – maître d’ouvrage : OPH Drancy ; – Mantes-la-Jolie : alimentation du réseau de chaleur de la ville – puissance installée de 14 000 kW ; éq. de 7 087 tép/an ; économie annuelle de 14 181 t. de CO2) – maître d’ouvrage : SOMEC, Dalkia ; – Montereau : alimentation du quartier de Surville et extension du réseau de chaleur vers l’UIOM de Montereau – puissance installée de 6 000 kW ; éq. de 1 985 tép/an ; économie annuelle de 16 152 t. de CO2 – maître d’ouvrage : Eriva, filiale de Cofely et Coriance – Rambouillet : alimentation du site industriel de Faprogi/groupe L’Oréal – puissance installée de 4 000 kW ; éq. de 800 tép/an ; économie annuelle de 2 469 t. de CO2 – maître d’ouvrage : Cofely – Ris-Orangis : alimentation d’un écoquartier de la Zac Val de Ris – puissance installée de 500 kW ; éq. de 211 tép/an ; économie annuelle de 428 t. de CO2 – maître d’ouvrage : Dalkia – Suresnes : alimentation d’une piscine et de deux gymnases sur le site des Raguidelles – puissance installée de 600 kW ; éq. de 212 tép/an ; économie annuelle de 573 t. de CO2 – maître d’ouvrage : ville de Suresnes. Un appel à projets sera prochainement lancé dans le cadre du Contrat de projets Etat/Région pour financer des plates-formes de stockage de combustible biomasse afin de mieux structurer la filière régionale. Rappel Les végétaux d’origine agricole ou forestière, appelés « biomasse », sont une source des plus compétitives pour produire de l’énergie et, en particulier, de la chaleur. La biomasse réduit la dépendance aux énergies fossiles. La France souhaite que la part de la biomasse représente, en 2020, 40 % de la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique français.
www.ile-de-france.ademe.fr

Voir aussi

Villes de demain

Retenus par l’Ademe dans le cadre de son appel à projets de recherche Modeval-Urba (Modélisa...