Accueil >> Actualités >> BATIMAT 2017 – Rénovation patrimoniale

BATIMAT 2017 – Rénovation patrimoniale


Marie-Amélie Tek, Architecte du patrimoine, GFTK architectes :

« Un immeuble du patrimoine est un immeuble bâti qui a des qualités patrimoniales : son ancienneté, sa rareté, l’authenticité des décors, leur originalité, sa construction par un architecte de talent, un maître d’ouvrage de renom… Tout l’ensemble de notre patrimoine bâti n’est pas protégé Monuments historiques… Certains bâtis le sont, à différents degrés : inscrits, classés, labellisés Patrimoine du XXe siècle pour les bâtiments les plus récents. Mais il y a aussi tout le « petit » patrimoine vernaculaire qui n’est pas repéré ni protégé et échappe au code du patrimoine et à sa vigilance. Il est vulnérable et ne doit pas nous échapper dans le cadre de la rénovation patrimoniale. Côté rénovation et confort, si un bâtiment est protégé pour la qualité de ses modénatures, de son décor ou de ses éléments de toiture ouvragés, l’ITE ne sera pas une solution, mais si ses menuiseries, par exemple, ne présentent pas un caractère d’exception pour l’histoire de l’art, on peut les remplacer. Il n’y a pas de solution pré-établie, cela dépend du type de patrimoine. Les solutions peuvent être ponctuelles et partielles. Il faut élaborer des solutions au cas par cas. » 

Angélique Sage, chargée de mission, Effinergie :

« Ce patrimoine, il faut le rénover, pour les gens qui y vivent. La rénovation doit être énergétique et patrimoniale. Chez Effinergie, on travaillait sur la rénovation. On s’est rendu compte que l’on avait des bâtiments qui présentaient des caractères patrimoniaux. L’idée est de réussir à les rénover de façon pérenne en préservant le patrimoine. Nous réfléchissons sur les aspects techniques du bâtiment sans entrer en contradiction avec la valeur patrimoniale du bien. On a tout un panel de solutions possibles, et chaque rénovation est un projet particulier, ce qui est d’autant plus vrai pour un bien ayant une valeur patrimoniale. On ne peut pas forcément atteindre des exigences que l’on aurait sur un bâtiment traditionnel. Il faut faire des choix pour atteindre un niveau acceptable. »

Voir aussi

Malgré les craintes en rénovation, le marché des fenêtres se porte mieux

TBC Innovations vient de publier son étude annuelle sur le marché des fenêtres. Porté par …