Accueil >> Actualités >> BATIMAT 2017 – Rénovation de la maison individuelle

BATIMAT 2017 – Rénovation de la maison individuelle

Parmi les 15 millions de maisons individuelles du parc français, il y en a beaucoup à rénover sur le plan énergétique. Giovanni Lecat, délégué de Thermorénov, membre correspondant de LCA-FFB, Philippe Meon, président de Energie et Avenir, Jocelyn Gac, coordinateur transition énergétique des Compagnons du devoir et du tour de France et Jean-Pascal Chirat, président de la Fédération nationale des négociants en appareils sanitaire et chauffage.

Giovanni Lecat : « Thermorénov est une association qui regroupe des constructeurs rénovateurs. On s’est aperçu que lorsqu’on limite notre approche à la dimension énergétique ça ne suffit pas à convaincre les particuliers de rénover de façon globale leur logement. Il faut répondre à leurs besoins et à leurs attentes. Les particuliers viennent nous voir pour améliorer leur confort, leur bien-être. L’intérêt pour les particuliers de venir voir les constructeurs rénovateurs c’est que l’on s’occupe de tout. Dès que l’on est sur une rénovation qui fait intervenir plusieurs corps d’état qui vont nécessiter un pilotage des travaux et un accompagnement en amont, cela devient intéressant d’avoir une seule entreprise qui s’occupe de tout. »

Philippe Méon : « Energie et Avenir est une association créée en 1991 qui représente l’ensemble des professionnels du chauffage à eau chaude et du chauffage sanitaire. Des énergéticiens aux professionnels du bâtiment, de l’exploitation, de la maintenance ou de l’entretien. C’est un secteur qui représente 300 000 emplois non délocalisables. Nous avons remis à jour une étude qui avait été faite en 2010 en partant d’une maison des années 70 de 100m2 non isolée. On s’aperçoit qu’avec des travaux comme l’isolation des combles et le changement du générateur, on peut atteindre 62 % d’économies d’énergie. Avec la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui donne pour objectif en 2030 de moins 40% de gaz à effet de serre, il est important de rénover pour consommer moins. »

Jocelyn Gac : « C’est le rôle du professionnel de faire le diagnostic pour mettre le bon objet au bon endroit. Les entreprises ont besoin d’être formées. Il est nécessaire qu’elles soient accompagnées pour comprendre les enjeux de la rénovation énergétique. Il faut instaurer une culture de la montée en compétences dans les entreprises. L’étanchéité à l’air n’est jamais mieux traitée qu’en situation pour expliquer à un professionnel quelle est la bonne façon de faire mais aussi quelle conséquence a la malfaçon sur le chantier. »

Jean-Pascal Chira : « La fédération représente l’intégralité des grossistes en chauffage. Le parc français représente 13 millions de chaudières. Ce parc a un certain taux d’obsolescence, il faut donc en remplacer une grande partie. Les consommateurs attendent toujours le dernier moment avant de remplacer leur chaudière. Il faut les informer et créer une relation de confiance avec les professionnels. En moyenne, un générateur vit entre 12 et 15 ans. Mais parfois, il faut coupler les isolations et le remplacement du matériel pour garantir les meilleurs gains d’énergie. »

Voir aussi

Malgré les craintes en rénovation, le marché des fenêtres se porte mieux

TBC Innovations vient de publier son étude annuelle sur le marché des fenêtres. Porté par …