Accueil >> Actualités >> BATIMAT 2017 – Émission spéciale Green Solutions Awards

BATIMAT 2017 – Émission spéciale Green Solutions Awards

Véronique Pappe, directrice de Construction21, présente avec Stéphane Miget trois lauréats des Green Solutions Awards 2017.

Véronique Pappe : « Construction21 est un réseau social qui ne traite que de bâtiment et de ville durable. Notre objectif est de montrer ce que font les pionniers du secteur pour inspirer le reste du marché et contribuer à accélérer la transition vers le durable. Sur Construction21, tous les articles sont publiés par les professionnels eux-mêmes. Nous avons une base de données de plus d’un millier d’études de cas qui montrent des bâtiments exemplaires. Les Green Solutions Awards ont été créés il y a quatre ans. Ce concours permet de donner une motivation supplémentaire aux professionnels pour publier leur étude de cas et de leur donner une belle visibilité. Cette année, il y a un point commun à l’ensemble des candidats : l’humain. Beaucoup de gagnants ont été choisis parce que, au-delà de la performance énergétique et de l’innovation, ils avaient pensé à l’humain qui allait vivre ou travailler dans ces bâtiments. »

Projet : La Voute Nubienne

Cécilia Rinaudo, association La Voute Nubienne : « L’association La Voute Nubienne diffuse la technique de la construction voute nubienne en Afrique de l’Ouest. Nous agissons comme facilitateur de marché pour créer les conditions d’un marché autonome en Afrique. La voute nubienne est une technique de construction entièrement en terre qui a plus de 3 000 ans. Elle permet la réalisation de bâtiment en briques de terre crue et mortier de terre, façade et toiture. Cela évite l’utilisation de bois issu de la déforestation ou menacé par le changement climatique, l’emploi de matériaux importés inadaptés à cause du confort thermique. Notre rôle est d’accompagner la formation par compagnonnage à travers des modules de formation techniques et entreprenariales. »

Cédric Le Bris, responsable de la coopération internationale, département des Yvelines : « La Maison des Yvelines construite au Sénégal par des artisans locaux est coachés par La Voute Nubienne. On ne pouvait envisager un développement seulement à l’échelle de notre territoire sans prendre en compte des influences extérieures. Une action internationale a été mise en place il y a une dizaine d’années ; elle prend en compte des facteurs comme le changement climatique, l’immigration… Ce projet avec La Voute Nubienne sert d’exemple aux promoteurs immobiliers et à la promotion de ce mode constructif. »

Projet : Cité du centenaire, Montignies-sur-Sambre, Belgique

Marcel Barattucci, ingénieur et architecte : « Nous avons travaillé sur le projet de la Cité du centenaire qui consistait en une réhabilitation d’immeubles d’appartements sociaux de façon à replacer l’humain au centre des préoccupations. Il s’agissait de neuf blocs de douze appartements construits dans les années 50. Dans les années 80, ces bâtiments ont été dénaturés par des bardages en ciment et ne présentaient plus les surfaces suffisantes pour répondre aux normes actuelles. Nous avons proposé une intervention artistique sur le pignon de l’immeuble après démolition, la réhabilitation des quatre immeubles existants, la création d’un nouveau bâtiment sur pilotis à la place des batteries de garage pour permettre de dégager le sol de façon à ranger les voitures en dessous et mettre à disposition des habitants une place. Nous avons proposé de construire, entre les deux bâtiments à front de voirie et le bâtiment existant, deux niveaux immeubles pour pouvoir prolonger le tissu urbain. Nous l’avons transformé en écoquartier avec les objectifs du développement durable en diminuant les consommations énergétiques. Ce chantier a été un projet pilote en terme de réutilisation des déchets puisque, sur vingt tonnes de déchets, une tonne a été réutilisée telle quelle, dix-sept ont été recyclées et seulement deux tonnes ont été évacuées. »

Projet : lycée des Mauges, Beaupréau (49)

Lionel Bousquet, architecte, Epicuria : « La Région Pays de la Loire souhaitait construire ce lycée depuis une trentaine d’années, c’est le premier lycée public du pays des Mauges. Ce terrain était une grande pente, et le parti architectural qui nous a guidé était de rester dans l’esprit du bocage et de coller à la topographie du terrain avec un bâtiment en lanières qui épouse les courbes de niveau. Il y a une quinzaine de mètres de dénivelé sur le terrain, ce qui n’était pas évident à gérer. Nous avons voulu une rue intérieure très transversale. Elle nous permet de desservir l’ensemble des espaces. C’est un espace bioclimatique. La rue intérieure est couverte par une verrière, ce qui permet en hiver d’avoir un espace tempéré. Ce bâtiment est certifié HQE Certivéa Bâtiment tertiaire avec une enveloppe très performante tout en profitant de l’inertie du béton. Nous avons valorisé les toitures avec une surisolation et une végétalisation. Le bois était notre choix, car matériau durable et renouvelable. Ce sont des bois français du Limousin. »

Sébastien Ettou, chef de service Énergie, Eiffage Construction : « Ce type de bâtiment produit plus que ce qu’il consomme. Le but de ce type de projet est de minimiser toutes ces consommations en chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation pour pouvoir proposer une production efficiente. Nous avons également travaillé sur l’étanchéité à l’air, très importante pour atteindre le niveau Bepos. » 

Voir aussi

BATIMAT 2017 – Bim et bois

Sur le plateau de Bati-journal.TV, Stéphane Miget reçoit Yoann Quellien, P-DG de Cadwork, et Sergi Tusquets Aznarez, …