Accueil >> Actualités >> Bassin parisien : la chaleur de la nappe fait surface
réseau de chaleur géothermique

Bassin parisien : la chaleur de la nappe fait surface

La Ville de Chelles (77) a créé en 1984 un réseau de chaleur géothermique. Elle poursuit ce développement aujourd’hui à travers la réalisation d’un nouveau doublet (puits producteur et puits injecteur) confié à Chelles Chaleur (groupe Coriance). La densification du réseau représente un investissement de 17 millions d’euro. Elle permet à la Ville d’exiger que tous les projets de constructions collectives privées, sociales et de résidences déjà existantes aient recours à la géothermie ; l’objectif est que les usagers puissent bénéficier dès la fin du deuxième trimestre 2013 d’une maîtrise tarifaire, du taux de TVA réduit à 5,5 %, d’une couverture de leurs besoins à plus de 50 % par cette énergie renouvelable… Avec une production annuelle de 60 GWh en 2013 (pouvant atteindre 80 GWh en 2018), le réseau de chaleur couvre actuellement 100 % des besoins annuels en chaleur (chauffage et ECS) de 4 200 logements collectifs, dont 50 % sociaux, et de 24 établissements publics et groupes scolaires.

Voir aussi

les pompes à chaleur géothermiques

Deux guides techniques pour la conception et la mise en oeuvre des pompes à chaleur géothermiques

Le BRGM et l’ADEME ont enrichi leur collection « Scientifique et Technique » avec la …