Accueil >> Actualités >> Accessibilité : 14 réalisations exemplaires
Mairie de Villebois-Lavalette
Une petite mairie à l’heure de l’accessibilité. La démarche démontre qu’il est possible de trouver des solutions pratiques et esthétiques pour un bâtiment à identité architecturale forte. Mairie de Villebois-Lavalette

Accessibilité : 14 réalisations exemplaires

Pour les personnes à mobilité réduite, les déplacements quotidiens peuvent être semés d’embûches : les marches à l’entrée d’une boulangerie, d’une bibliothèque, d’un restaurant, un trottoir trop étroit ou encore un ascenseur en panne… Ces détails anodins pour une personne valide sont autant d’obstacles infranchissables qui peuvent, à terme, démotiver une personne à mobilité réduite à sortir de chez elle.
L’objectif de l’appel à projets « Recueil de réalisations exemplaires en matière d’accessibilité » lancé en avril 2011 par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, vise à valoriser les actions concrètes qui améliorent l’accessibilité des transports, de la voirie, du logement et des établissements recevant du public.
14 réalisations publiques et privées – sur 220 dossiers déposés – ont été retenues par un jury national et sont désormais rassemblées dans un recueil de bonnes pratiques permettant une large diffusion auprès de la communauté des acteurs de l’accessibilité. Les dossiers ont été examinés au vu de six critères essentiels : la qualité d’usage, la qualité urbanistique, esthétique et l’innovation, la sécurité, la qualité environnementale, la gouvernance et la concertation, l’économie générale de la réalisation.

Les 14 lauréats 2012
Etablissements recevant du public :
– Mairie de Villebois-Lavalette (16) : mise en accessibilité du bâtiment et de l’école primaire attenante. La municipalité avait pour objectif principal de garder le caractère et l’histoire des lieux, tout en y apportant modernité et fonctionnalité et, ce faisant, de faciliter l’accès à la mairie et à l’école primaire et les conditions de travail du personnel communal et de l’équipe municipale et d’améliorer le confort, l’accueil et la confidentialité au sein du bâtiment.
– Construction d’une auberge de jeunesse entièrement accessible à tous les jeunes voyageurs handicapés à Dunkerque (59). Tous les types de déficiences, physique, auditive, visuelle, cognitive et mentale, ont été pris en compte pour calibrer l’intégralité des circulations et des services. La réalisation a visé une accessibilité intégrée, dans laquelle les aménagements ne sont perçus que par les usagers en ayant besoin.
– Bibliothèque de l’INSA de Lyon (69) : tous les handicaps ont été appréhendés de manière détaillée, des accès physiques au bâtiment jusqu’à la recherche documentaire. La signalétique est un élément phare du projet afin de favoriser compréhension, visibilité et lisibilité pour tous.
– Parc national de la Vanoise (73) : situé dans la vallée de la Maurienne, à 2 351 m d’altitude, le « refuge-Porte plan du lac », a été aménagé pour permettre à tous d’accéder et séjourner dans un cadre exceptionnel.

Logement :
– Office public de l’habitat du Saint-Quentinois (02) : adaptation des logements existants au profit des personnes en perte d’autonomie et du maintien dans leur cadre de vie. Les travaux, d’un coût moyen de 12 000 € par logement, sont garantis sans augmentation de loyer pour le locataire. 390 logements ont été traités à ce jour, ce qui représente 7,4 % du parc du bailleur.
– Alter Domus – Hérouville sur Seine (14) : dans une volonté de mixité des résidents, création de logements adaptés aux personnes handicapées au coeur d’un complexe d’habitation neuf. Le concept allie une conception architecturale adaptée aux normes et à l’ergonomie des personnes handicapées. La réglementation accessibilité est totalement respectée, et même dépassée sur certains points.
– Gîtes « les Salicornes » à Dragey-Ronthon (50) : des gîtes qui ont su allier esthétisme et qualité d’usage pour tous. Les travaux liés à la mise en accessibilité ont été à l’origine d’une architecture et d’une décoration originales : ossature et bardage bois ajoutés au bâti ancien en pierre, mélange de couleurs, matériaux variés et volumes spacieux.
Transports :
– Transports publics de Brive (19) : une ville moyenne (80 000 habitants) qui assume ses responsabilités organisatrices de transport en renouvelant sa flotte de bus, en adaptant les arrêts de bus et en diversifiant l’offre de transport.
– Gare du Val d’Or à Saint-Cloud (92) : mise en accessibilité de la gare pour tous avec ascenseurs, escaliers mécaniques, flèches sonores, bandes de guidage, plan incliné et information en langue des signes.
– Taxis G7 Horizon : une entreprise de transport qui a su compléter sa flotte, former ses conducteurs au profit des personnes à motricité réduite.
Voirie :
– Bois de Penfoulic à Fouesnant (29) : création et aménagement d’un sentier de 650 mètres dans le bois de Penfoulic, accessible à tout handicap et entretenu par des travailleurs handicapés ;
– Aménagement de l’ascenseur urbain de St-Lô (50) : lien indispensable, cet ascenseur permet en toute sécurité de relier la ville haute et la ville basse. Il répond notamment aux besoins des personnes handicapées physiques et visuelles et a donné lieu à une opération de requalification de la voirie au profit de tous les publics.
– Création d’un jardin sensoriel à Haussimont (51) : prise en compte de tous les handicaps par les matériaux des cheminements (largeurs, pentes), les mobiliers urbains (bancs, tables, panneaux d’informations détectables pour les personnes malvoyantes) et les nouvelles technologies (bornes sonores et visuelles avec renvoi des messages sur téléphones mobiles sont possibles à l’attention des personnes sourdes et aveugles).
– Sommières-du-Clain (86) : première commune du département de la Vienne à avoir adopté son plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics (PAVE) et à avoir réalisé les travaux de sécurisation des déplacements de ses habitants tout en favorisant le lien social.