Accueil >> Actualités >> ABCD+ ou la maison à énergie positive selon Lafarge

ABCD+ ou la maison à énergie positive selon Lafarge

Situé au coeur de la maison, le patio de 20 m² fonctionne comme une serre bioclimatique. Document Lafarge

A pour accessible, B pour belle, C pour Citoyenne, D pour duplicable et + pour positive, la nouvelle maison proposée par le constructeur Cécile Robin en partenariat avec Lafarge, offre une réponse urbaine, architecturale et environnementale aux nouveaux défis de la ville durable.
Présentée au Palmarès des Maisons de l’Année 2012 de l’Union des maisons françaises (UMF), la maison ABCD+ a obtenu la médaille d’or dans la catégorie ‘Défi urbanistique’. Le concept repose sur quatre piliers majeurs : être accessible au plus grand nombre, être esthétique, respectueuse de l’environnement et facile à reproduire. A cela s’ajoute la production d’énergie à partir des énergies renouvelables qui en fait un habitat positif.
Une maison bioclimatique à coût maîtrisé
Avec un prix au mètre carré de 1 370 », cette construction offre aux primo-accédants la possibilité d’acquérir une maison individuelle positive tout en répondant aux enjeux économiques et sociologiques d’un Ecoquartier. Cela est possible grâce à une sélection de matériaux et d’équipements simples à mettre en oeuvre, présentant un excellent rapport performances/prix, ainsi qu’à une architecture pensée pour s’adapter à des parcelles de taille réduite.
Dessinée par un architecte, d’une superficie de 130 m², elle propose une organisation qui préserve l’intimité et une conception bioclimatique privilégiant le confort de vie. Un patio de 20 m², situé au coeur de la maison, éclaire de façon intelligente les pièces à vivre grâce à un jeu de fenêtres de tailles différentes donnant sur la cuisine, le séjour et les circulations des chambres. Il fonctionne comme une serre bioclimatique. En hiver, le soleil chauffe la verrière. L’air est ainsi préchauffé avant d’entrer dans le logement. Réchauffée, cette zone tampon réduit aussi les déperditions de la maison sur le patio. En été, la verrière s’ouvre pour évacuer l’air chaud et créer une ventilation traversante naturelle.
Citoyenne et duplicable
Citoyenne, la maison ABCD+ l’est à plus d’un titre. Elle présente une densité au sol élevée pour permettre à l’habitat individuel de s’insérer dans le développement des villes moyennes. Par ailleurs, son impact environnemental est réduit : meilleure gestion de l’eau (béton drainant Hydromedia TM), de l’énergie (maison positive), de l’espace (densité améliorée) et de la nature dans la ville (toiture végétalisée).
La maison est par ailleurs élaborée selon un mode constructif couramment usité, alliant techniques traditionnelles et matériaux innovants (bloc béton de pierre ponce). Les solutions sélectionnées sont simples et rapides à mettre en oeuvre par les professionnels. La maison est donc aisément duplicable en série.
Enfin, elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme (DPE = – 3,3 kWh ep/m².an). Elle est équipée de 24 m² de panneaux photovoltaïques qui contribuent également à alimenter une voiture électrique. Elle permet des économies d’énergie grâce à une enveloppe très performante (R = 5.9 m².K/W pour les murs), une faible perméabilité à l’air (< 0.6 m3/m².h) et des équipements économes (poêle à bois, chauffe-eau thermodynamique, ventilation simple flux…).
Une première maison est en cours de chantier au centre de Roanne (42) ; elle sera livrée fin juin. Le concept a d’ores et déjà convaincu plusieurs élus, séduits par la possibilité d’ajouter des espaces verts dans la ville et de permettre aux primo-accédants de vivre en centre urbain. D’autres maisons devraient bientôt voir le jour, comme par exemple à Tarare (69).

Voir aussi

Objectif Bepos

Alors que certains s’interrogent encore sur la pertinence de la RT 2012, d’autres acteurs vont …